Circulation routière | | 24/09
Réagir Par

Fontenay-sous-Bois teste la piétonnisation

Fontenay-sous-Bois teste la piétonnisation

Depuis deux mois à Fontenay-sous-Bois, deux tronçons de rue ont été piétonnisés dans le centre-ville et trois autres sites vont être testés prochainement avant l’ouverture d’une consultation pour un nouveau plan de déplacement communal. La ville souhaite aussi commencer à débitumer.

Une nouvelle étape, cinq ans après avoir instauré la limitation de la vitesse à 30 km/h sur le réseau communal. “Nos services ont commencé à travailler sur la question du stationnement, des besoins en mobilier urbain, des alternatives au goudron”, explique le maire Jean-Philippe Gautrais (FG). Un ensemble de mesures qui doivent faire l’objet d’un nouveau plan de déplacement dont la concertation démarrera en fin d’année.

Pour mesurer l’impact sur les flux, une expérimentation a commencé courant juillet et jusqu’à décembre. Deux secteurs testent depuis deux mois maintenant la piétonnisation, trois autres doivent suivre dans les prochains mois. Un premier tronçon concerne la partie de la rue Roublot qui fait face à l’école Jules Ferry. Concrètement des bornes amovibles ont été installées et un itinéraire de déviation invite les véhicules motorisés à faire le tour du bloc. Si cette voie reste accessible aux riverains ainsi qu’aux véhicules de secours, de collecte des ordures ménagères et de livraison, l’ensemble du stationnement compris dans cette partie sera neutralisé. “C’est un établissement scolaire qui se situe dans un quartier ancien, dense et très minéralisé de la ville. Le parvis, que nous avons pour projet de revégétaliser, a été apaisé”, ajoute l’édile qui fait état de retours “positifs” des habitants.

Le second tronçon fait moins l’unanimité. Il s’agit d’une bande d’une centaine de mètres dans la rue Mauconseil, là encore dans un secteur encombré de la ville. Une barrière fixe a été installée. Le tronçon reste accessible en double sens pour les riverains mais les déports de circulations sur les rues avoisinantes ont fait des mécontents. Une pétition signée par 430 personnes réclame le “retrait immédiat” de cette mesure, évoquant notamment “un risque accru d’accidents lié à l’absence de trottoirs, de régulation de la vitesse et à des chaussées déformées”.

“L’idée n’est pas d’interdire la voiture à Fontenay-sous-Bois, insiste Jean-Philippe Gautrais. Même si nous ne sommes qu’à une dizaine de minutes de Paris, nous restons historiquement une ville de banlieue et la voiture y reste encore un mode de transport indispensable.”

Trois autres sites doivent être expérimentés avant de lancer la concertation sur les déplacements: les abords de l’école Michelet, du collège Victor Duruy et du groupe scolaire Wallon où doit être pérennisé le dispositif déjà en place aux heures d’ouverture.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Fontenay-sous-Bois teste la piétonnisation
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi