Citoyenneté | | 14/01
Réagir Par

Gennevilliers: première Journée de la vie lycéenne au lycée Galilée

Gennevilliers: première Journée de la vie lycéenne au lycée Galilée © Noé Megel
Centres de vaccination à Gennevilliers : Voir la page

Comment être un bon délégué de la vie lycéenne ? Représenter les élèves ?organiser des événements? s’impliquer dans le devenir de l’établissement ? Quelle position par rapport aux institutions? Pour donner aux élèves des outils pour vivre cette expérience de la démocratie représentative, l’Académie de Versailles organise des Journées de la vie lycéenne en partenariat avec l’association Électeurs en herbe. La première de l’année 2021 se tenait ce 13 janvier au lycée Galilée de Gennevilliers.

Les élus de cinq lycées de la boucle nord des Hauts-de-Seine y étaient réunis. Une façon, pour Olivier Bourbis responsable des partenariats d’Electeurs en herbe, de “sortir d’un entre-soi et de découvrir d’autres réalités.”

Une quinzaine de lycéens se répartissent en quatre groupes, encadrés par des CPE (Conseiller principal d’éducation) référents Vie lycéenne, pour plancher sur plusieurs sujets : Quels sont les atouts pour la participation active des lycéens ? Quels sont les freins repérés/déjà rencontrés ? Qu’est-ce qui existe déjà, a déjà été fait dans notre établissement ? Des idées de nouvelles actions, des envies ?

Une heure de débats qui permet de délier les langues avant la visite de la rectrice, Charline Avenel, pour encourager leur engagement.

Donner au Conseil de la vie lycéenne une autre dimension que simplement celle d’un organisateur du bal des lycéens, voilà aussi l’un des enjeux de cette réflexion collective. “J’ai peur que le CVL se concentre uniquement sur des projets et que l’on se désintéresse des questions de l’établissement “, souligne un CPE.

De cette journée, Charline Avenel retient d’abord la prise de conscience des élèves que « le lycée n’est pas qu’un endroit pour travaille ».De manière concrète, elle reconnaît les problèmes de communication entre les deux branches. C’est pourquoi un live Instagram sera mis en place pour communiquer autour de la plateforme d’orientation Parcoursup.

L’inquiétude face à l’orientation est l’un des combats portés par Eliott, en terminale au lycée Lucie Aubrac de Courbevoie, élu CVL depuis deux ans. “Si cela ne me concerne pas directement, je porte la voix de mes camarades qui ne disposent que de peu d’informations et qui sont d’autant plus inquiets dans cette période floue.” Prenant son rôle à cœur, Eliott considère que “l’expérience d’un élu lycéen est d’abord de représenter de participer à la vie concrète du lycée, les projets ne viennent qu’en second temps.”

Bricelestine, en terminale au lycée Galilée, confie avoir récemment changé de lycée et investi le CVL pour s’intégrer. “J’ai un projet inter-lycéen qui pourrait prendre forme autour du sport ou de la culture. L’objectif serait alors de voir d’autres réalités”, expose-t-elle.

En terminale scientifique au lycée Newton de Clichy, Téa souhaite pour sa par soutenir l’organisation de projets plus que participer à la vie commune du lycée à l’image de moments de « sensibilisation face aux questions des inégalités hommes-femmes ».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Gennevilliers: première Journée de la vie lycéenne au lycée Galilée
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi