Sécurité | Ile-de-France | 21/10/2021
Réagir Par

Ile-de-France: les indicateurs d’insécurité en léger recul

Ile-de-France: les indicateurs d’insécurité en léger recul © Michael Jansen

L’Institut Paris Région publie ce jeudi la onzième édition de l’enquête victimation et sentiment d’insécurité en Ile-de-France. Les indicateurs d’insécurité y sont en recul par rapport à l’enquête 2019 sauf pour les agressions sexuelles. Le sentiment d’insécurité reste le plus important dans les transports en commun. Le point en chiffres.

Mode d’emploi. Cette enquête est le résultat d’interviews téléphonique de 8 000 Franciliens âgés de 15 ans ou plus. Elle est reconduite tous les deux ans dans les mêmes modalités.

Le premier constat de cette enquête est la diminution des victimations, “pas seulement pendant la crise sanitaire”, indique l’institut. “La diminution est la plus marquée pour les vols ou les tentatives de vol sans violence : 10,3 % des enquêtés déclarent en avoir été victimes au moins une fois au cours des trois dernières années (2018, 2019 et 2020), contre 12,7 % dans l’enquête précédente. La baisse est également significative pour les agressions « tout-venant » (7,0 %, contre 8,2 %)”, détaille l’enquête. Il n’en est pas de même des agressions sexuelles, toujours en progression. 2,6% des interrogés – dont 91% de femmes – en font état en 2021 contre 2,4% en 2019 et 1,4% en 2017.

Les atteintes envers les biens des ménages affichent aussi des indicateurs en baisse, concernant 32,0 % des interrogés en 2021, contre 39,4 % deux ans plus tôt. “Le recul est particulièrement marqué pour les dégradations ou destructions de véhicules (16,6 % des ménages équipés, contre 21,7 % en 2019).”

Près de 20% des franciliens ont peur dans leur quartier

Concernant le sentiment d’insécurité dans son quartier, il reste stable, de l’ordre de 20% (19,5% exactement), avec de fortes disparités entre les Hauts-de-Seine (15,4%) et la Seine-Saint-Denis (25,8%). “La situation tend néanmoins à s’améliorer dans ce département (4,4 points de moins qu’en 2017), ce qui n’est pas le cas partout en Île-de-France, comme en témoignent, par exemple, les chiffres à Paris (22,9 % en 2021, soit 5,4 points de plus qu’en 2017)”, insiste l’institut.

Près de 40% des franciliens ont peur dans les transports en commun

Bien que le sentiment d’insécurité y soit en diminution (38% contre 41%), les transports en commun restent le lieu qui suscitent le plus d’angoisse, à commencer par le RER et le métro.

Télécharger la synthèse de l’étude

Données de l’Institut Paris Région, iconographie 123rf leremy

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Ile-de-France: les indicateurs d’insécurité en léger recul
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi