| Ile-de-France | 22/07
Réagir Par

Ile-de-France Mobilités réclame 1,3 milliard d’euros à l’Etat

Ile-de-France Mobilités réclame 1,3 milliard d’euros à l’Etat © Charles Henry
Centres de vaccination à Ile-de-France : Voir la page

Autorité organisatrice des transports de la région, Ile-de-France Mobilités (IDFM) a demandé mardi 20 juillet à l’Etat une subvention de 1,3 milliard d’euros. C’est le montant des pertes entrainées par la crise du Covid-19 qu’elle anticipe pour 2021.

Pour sa première réunion consacrée à l’installation de son nouveau conseil d’administration suite aux dernières élections régionales et départementales, IDFM a marqué le coup.

Dans un communiqué, l’autorité des transports franciliens “interpelle” l’Etat pour qu’il “prévoie au plus vite d’indemniser sous forme de subvention non remboursable Ile-de-France Mobilités, à hauteur de l’ensemble des pertes de recettes constatées en 2021.”

Elle évalue ces pertes à 1,3 milliard d’euros dont un milliard d’euros au titre de la baisse des recettes des titres de transport et 300 millions d’euros correspondant à la diminution des versements de la taxe transport par les entreprises.

Pour appuyer sa requête, IDFM fait valoir “la clause de revoyure” contenue dans le protocole signé avec l’État en septembre 2020, qui prévoit une “réévaluation de la situation en cas de nouvelles pertes de ressources imputables à la situation sanitaire”.

Pour l’autorité des transports franciliens, “le soutien des transports en commun en Île-de-France est urgent et participe à la relance de l’économie tant francilienne que nationale.” Et de signaler que “l’État a apporté son soutien en 2020 à moins de 10% sous forme de subvention” : elle avait obtenu 1,45 milliard d’euros d’avance remboursable et 150 millions de subvention.

IDFM est toujours présidé par Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. Durant la campagne électorale, elle avait déjà exhorté l’Etat à “compenser 100% de ces pertes” liées à la crise sanitaire, estimant que ce n’était pas “aux voyageurs de payer l’addition de la crise Covid en 2021”. Un amendement au projet de budget rectificatif pour 2021 allant dans ce sens avait alors été rejeté à l’Assemblée nationale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Ile-de-France Mobilités réclame 1,3 milliard d’euros à l’Etat
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi