Société | | 15/05
Réagir Par

Ivry-sur-Seine: Marjorie, 17 ans, tuée “sans raison”

Ivry-sur-Seine: Marjorie, 17 ans, tuée “sans raison” © Yanis Mokhtari
Centres de vaccination à Ivry-sur-Seine : Voir la page

Un enchaînement de violence absurde, qui a fait basculer un lynchage virtuel en meurtre bien réel. Voilà ce qui a ôté la vie de Marjorie, 17 ans, poignardée vendredi après-midi sur l’esplanade centrale de la cité Pierre-et-Marie-Curie à Ivry-sur-Seine.

Selon les premiers témoignages, la situation s’est envenimée le vendredi matin suite à la constitution d’un groupe Snapchat par le principal suspect du meurtre, ciblant la petite sœur de la victime. “Marjorie n’a pas apprécié qu’on parle mal de sa petite sœur. Elle est venue en bas de la tour”, où vit le père du suspect, et “a frappé” l’adolescent, témoignent Keïra et Aicha, 14 ans, deux amies de la petite sœur de Marjorie. “Il est remonté chez lui, a pris un couteau et l’a plantée en plein cœur”, poursuivent-elles.

Agé de seulement 14 ans, l’auteur présumé des faits a été interpellé le soir même à Massy en Essonne, chez sa mère, où il était parti se réfugier. Il a été placé en détention provisoire et mis en examen pour meurtre ce dimanche. Né en novembre 2006, l’adolescent avait un casier judiciaire vierge et aucun antécédent judiciaire, selon son avocat Adrien Gabeaud qui précise qu’il était ressorti libre d’une audition dans une affaire de dégradation d’immeuble. Une personnalité “un peu excitée, qui se fait beaucoup remarquer, c’est un peu la star de la cité”, témoignent de leur côté Kéïra et Aicha, indiquant qu’“il avait été exclu l’année dernière du collège”.

Marjorie, qui se préparait à passer son bac, a été poignardée en plein thorax. Elle est décédée sur place. “Ma sœur n’était pas une délinquante, elle était juste venue régler un problème lié à ma petite sœur. Elle était venue apaiser la situation”, témoigne Cynthia, 33 ans, grande sœur de Marjorie. 

“Mon client reconnait sa participation mais soutient n’avoir pas eu l’intention de donner la mort”, détaille son avocat. Selon la version du jeune homme rapportée par son conseil, une bagarre a éclaté entre lui et trois autres personnes parmi lesquelles Marjorie et son frère jumeau.  Le meurtrier présumé est ensuite “remonté chez lui récupérer un couteau et un sac de sport”. Sur le chemin de “son entrainement de foot”, une seconde altercation “physique” et “verbale”, avec des “gestes saccadés”, a lieu avec la future victime. “C’est un enchaînement d’événements qui ont conduit à ces faits dramatiques, il n’a pas voulu toucher une zone vitale”, résume Adrien Gabeaud.

La police judiciaire du Val-de-Marne est en charge de l’enquête.

“Je suis profondément triste et choqué que ce genre d’embrouille puisse déboucher sur un tel drame”, s’est exprimé Philippe Bouyssou, maire PCF de la ville, en adressant “tout son soutien” à la mère de la victime.

Interrogée par plusieurs médias, la mère a indiqué de son côté que sa fille “était une acharnée des études, elle allait passer son bac bientôt”. “C’est une mort sans raison.”

par Tiphaine LE LIBOUX et Alice LEFEBVRE

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
15 commentaires pour Ivry-sur-Seine: Marjorie, 17 ans, tuée “sans raison”
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi