Culture | Ile-de-France | 13/01
Réagir Par

La banlieue se verrait bien capitale européenne de la culture en 2028

La banlieue se verrait bien capitale européenne de la culture en 2028

Paris, Marseille, Lille… Et si c’était la banlieue qui piquait un jour la vedette aux métropoles comme capitale culturelle européenne de l’année ? Depuis 18 mois, l’idée chemine, et se concrétise.

Tous les 14-15 ans, la France accueille une capitale européenne de la culture, dans le cadre d’une initiative de l’Union européenne qui vise mettre en lumière le patrimoine d’un territoire durant une année, avec de grandes manifestations. Dernières capitales culturelles françaises en date, Marseille-Provence en 2013, Lille en 2004, Paris en 1989, soit les plus grandes métropoles du pays.

La banlieue, elle, reste en position satellitaire, périphérique, même si tel ou tel site peut trouver sa place dans l’agenda des manifestations de la ville centre, histoire de montrer qu’on ne l’oublie pas. La scène culturelle n’y est pourtant pas en reste, foisonnante et diversifiée. C’est dans ce contexte qu’un collectif de 180 élus de banlieue et acteurs culturels a décidé de travailler à une candidature à la capitale européenne 2028, sous forme d’un archipel de villes de banlieue, afin de leur donner toute leur visibilité, en tant que telles, sans se retrouver dans l’ombre d’une capitale régionale.

Les maires de Bagneux, Chanteloup-les-Vignes, Evry-Courcouronnes, Lieusaint, Sevran, Ivry-sur-Seine, Colombes, Fleury-Mérogis, Romainville, Savigny-sur-Orge, Fontenay-sous-Bois, Chenôve (21), Val-de-Reuil, Nanterre, Clichy-sous-Bois, Sceaux Gennevilliers, Allones (72), Arcueil, La Courneuve, Nandy, Grigny, Bobigny, Noisy-le-Sec, Echirolles (38), Stains, Lormont (33) sont notamment parties prenantes de ce collectif Banlieue Capitale 2028 constitué progressivement depuis mars 2019.

Journée de lancement mercredi 20 janvier

En septembre 2020, l’une des premières étapes de la candidature est passée par un tour de l’Ile-de-France à vélo, à la rencontre des initiatives du territoire, puis la publication d’une tribune dans Le Monde. Le prochain rendez-vous est programmé ce mercredi 20 janvier, avec une grande journée de lancement qui se tiendra au Campus Condorcet d’Aubervilliers et fera le point sur les étapes et les questions à traiter. Pourquoi cette candidature ? Avec qui ? Où ? Comment s’organiser ? Quels nouveaux imaginaires défendre ? Autant de questions à l’ordre du jour.
Voir le détail de la journée.

L’objectif : déposer un dossier de candidature en 2022, et être sélectionné en 2023!

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour La banlieue se verrait bien capitale européenne de la culture en 2028
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi