Entreprendre | | 08/06
Réagir Par

La Grange: un tiers-lieu transitoire à Fontenay-sous-Bois

La Grange: un tiers-lieu transitoire à Fontenay-sous-Bois © Chloé Bergeret

Avec ses couleurs flamboyantes, l’ancienne usine de peinture tranche avec l’imposant et contemporain bâtiment courbe Val Bienvenue qui abrite les équipes ingénierie de la RATP dans le quartier Val-de-Fontenay. A l’intérieur de ce bâtiment désaffecté, associations et entreprises ont investi les lieux à l’initiative de la coopérative Plateau Urbain, dans le cadre d’une occupation provisoire, en attendant la mutation urbaine de cette partie de Fontenay-sous-Bois.

Le secteur Val-de-Fontenay Alouettes est en effet promis à une très importante mue urbaine avec l’arrivée du Grand Paris Express, du métro 1 et du tramway, qui s’organise progressivement, portée par la société publique locale (SPL) Marne au Bois.

Lire : Est parisien: Val-de-Fontenay prépare sa métamorphose

En attendant que tous les projets soient définis et les parcelles acquises, ce bâtiment a donné naissance à un tiers-lieu pour trois ans : La Grange. “On a mis du temps à le construire car ce n’est pas simple, au milieu de gros projet de développement. La ville est le premier pôle de développement économique du département, et la deuxième gare RER, après La Défense. Mais on veut aussi collaborer avec les acteurs du territoire, pour garder de l’activité, recréer de la vie. Les habitants du quartier sont en demande de lieux de vie et ce projet va faire vivre le quartier et en amènera d’autres“, indique le maire, Jean-Philippe Gautrais (FG).

“On veut utiliser les temps intercalaires, les moments où les bâtiments sont en vacance pour mettre à disposition les surfaces pour des personnes qui n’ont pas trouvé leur place sur le marché“, explique Simon Laisney, directeur général de Plateau Urbain. “On se rend bien compte qu’il n’y a pas toujours besoin d’ouvrir, de créer de nouveaux espaces. Il y a une visée écologique aussi, lorsqu’on réutilise le patrimoine industriel. Les lieux peuvent muter : il y a déjà des bâtiments, il n’y a pas besoin d’en rajouter“, ajoute-t-il.

Le bâtiment est disponible pour trois ans durant lesquels les personnes qui candidatent et sont retenus vont pouvoir venir installer leurs bureaux ou leurs ateliers. A l’issue de ces trois ans, le bâtiment devrait être détruit dans le cadre de la rénovation du quartier. Parfois, la période transitoire peut néanmoins durer plus longtemps que prévu, comme ce fut le cas des Grand Voisins à Paris, aujourd’hui fermés.

Pour le moment, 35 structures ont investi le lieu. “Chaque espace est bien cloisonné, tout est bien organisé pour éviter les nuisances, la poussière, le bruit… Mais chaque mois , une réunion est organisée pour que chacun puisse échanger, réfléchir ensemble. On veut donner aux gens envie de faire des choses collectives, on cherche à créer des synergies”, explique Lucile Vareilles.

Marcia, chapelière échange ainsi avec Arnaud et Thibault tous deux artistes. “L’idée, c’est de mettre en commun la matériel et l’espace. On a créé un espace sans poussière et un espace poussière.” Côté atelier, il y a aussi Léa designeuse. “J’ai besoin d’un atelier pour faire les prototypes, chez moi je dessine et ici j’ai pu tout installer“, explique-t-elle.

Côté bureaux, Cynthia propose un accompagnement pour maximiser l’impact social et environnemental des entreprises. Vincent est membre d’un collectif qui organise des évènements culturels. Il y aussi Swann et Simon qui font de l’éco-conception en réemployant des matières…

L’appel à candidature continue. “Nous souhaitons qu’il y ait un ancrage local et essayons aussi de varier les activités sur place. Nous privilégions aussi les structures qui n’ont pas forcément accès à des bureaux ailleurs. Et puis, il faut aussi avoir envie de faire partie d’un projet collectif.” Si ce lieu fonctionne, d’autres pourraient voir le jour dans la commune.

Pour plus d’informations, voir le site du Plateau urbain

Article modifié le 9 juin

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour La Grange: un tiers-lieu transitoire à Fontenay-sous-Bois
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi