Polémique | | 07/06
Réagir Par

La ministre Emmanuelle Wargon n’est “pas la bienvenue” à Saint-Maur-des-Fossés

La ministre Emmanuelle Wargon n’est “pas la bienvenue” à Saint-Maur-des-Fossés
Centres de vaccination à Saint-Maur-des-Fossés : Voir la page

Entre le maire de Saint-Maur-des-Fossés, Sylvain Berrios (LR), et la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon (TDP), la relation est plutôt tendue. “Vous n’êtes pas la bienvenue à Saint-Maur” l’a accueillie l’édile alors qu’elle venait tracter pour les régionales et départementales sur le marché de La Varenne ce dimanche matin.

Entre les deux personnalités politiques, les échanges d’amabilité ont commencé début décembre, lorsque la ministre a annoncé lors d’une matinale sur RTL que l’Etat allait prendre la main sur les permis de construire pour développer le logement social dans les villes carencées, prenant exemple la ville de Saint-Maur-des-Fossés comme mauvais élève.

“Pas un logement social ne sortira de terre à Saint-Maur sans le concours de la ville“, réagissait le maire le matin même, par communiqué, alors que la presqu’île de Saint-Maur est la ville qui s’acquitte de le plus grosse amende du département, plusieurs millions d’euros par an, pour non atteinte de son objectif de 25% de logements sociaux.

Lire : Logements sociaux à Saint-Maur-des-Fossés: Emmanuelle Wargon veut prendre la main

Depuis, la commune a été frappée à nouveau de constat de carence pour 3 ans, comme 9 autres villes du département. Un constat qui a pour conséquences non seulement des amendes à payer mais aussi la perte de délivrance des permis de construire et la possibilité pour l’Etat de préempter des biens mis en vente pour créer du logement social.

Lire : Logement social en Val-de-Marne: 10 villes sanctionnées

Une situation qui n’agace pas que le maire de Saint-Maur et a donné lieu à une lettre ouverte de 22 maires du département, suivie d’une audience avec la ministre.

Lire :
Logement social en Val-de-Marne: 22 maires contestent la loi SRU par lettre ouverte
Logement social en Val-de-Marne: le collectif des 22 maires a rencontré Emmanuelle Wargon

Ce qui est spécifique à Saint-Maur-des-Fossés en revanche, c’est la présence de la belle-sœur de la ministre, Déborah Wargon, dans l’opposition municipale, et comme candidate aux départementales. De quoi épicer l’ambiance. C’est dans ce contexte que la ministre et le maire se sont retrouvés face à face lors d’une séance de tractage ce dimanche matin, entraînant un échange qui eut pu être plus aimable, comme le rapporte la ministre dans une série de tweets.

“Avec 9% de logements sociaux, Saint-Maur a l’un des pires taux d’Ile-de-France”, rappelle la ministre qui précise aussi que Saint-Maur n’a rempli que 28% de ses objectifs triennaux de rattrapage. Un constat qui ne semble toutefois faire mouche auprès des habitants qui ont répondu aux tweets.

“Inadmissible et non républicain”, ont dénoncé les candidats de la majorité présidentielle qui présentaient leur programme des départementales en conférence de presse ce lundi matin. “Il n’aurait pas parlé comme cela à un homme”, estime Pierre Jarrossay, candidat TDP à Saint-Maur, témoin de la scène.

Lire : Départementales Val-de-Marne: le centre présente son programme

“Il y a moins de deux ans, Saint-Maur-des-Fossés et l’État ont signé, dans le cadre de la loi SRU,  un Contrat de mixité sociale qui commençait à porter ses fruits. Nous avons réalisé en cinq ans plus de logements sociaux qu’au cours des dix années précédentes. Mais, pour des raisons purement électorales, la ministre a choisi de rompre ce contrat de partenariat et de sanctionner arbitrairement la ville. Dans ces conditions, nul ne peut s’attendre à être bien reçu. Saint-Maur-des-Fossés n’a pas vocation à être le marchepied d’une ambition personnelle”, réagit pour sa part le maire, sollicité par 94 Citoyens.

Ce dimanche, la ministre a aussi fait étape à Bry-sur-Marne, dont le maire fait également partie du collectif des 22 contre l’actuelle loi SRU, mais l’atmosphère a été plus détendue…

Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

A lire aussi sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite
Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Départementales et régionales en Val-de-Marne: participation en hausse à 12h
Départementales Val-de-Marne 2ème tour: candidats et mode d’emploi
Départementales Val-de-Marne 2me tour: gauche unie face à la droite mais duels internes
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne Lire tous nos articles sur les régionales 2021 en Ile-de-France

A lire aussi sur les régionales 2021 en Ile-de-France

Réélue présidente d’Ile-de-France, Valérie Pécresse veut aller vite
Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite
Régionales Ile-de-France: les 22 élus en Val-de-Marne
Régionales Ile-de-France: Valérie Pécresse réélue haut les voix
Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Lire tous nos articles sur les régionales 2021 en Ile-de-France
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
12 commentaires pour La ministre Emmanuelle Wargon n’est “pas la bienvenue” à Saint-Maur-des-Fossés
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi