Reportage | | 02/03
Réagir Par

Une navette autonome entre la Porte jaune et la mairie de Vincennes

Une navette autonome entre la Porte jaune et la mairie de Vincennes © Charles Henry

Depuis ce 28 février, la navette autonome du Bois de Vincennes a repris du service et permet désormais de relier la Porte jaune à la mairie de Vincennes. Le projet reste néanmoins à caractère expérimental, pour s’assurer que ce minibus sans chauffeur peut rouler en centre-ville en toute sécurité. Cet été, c’est entre Sucy-Bonneuil et Thiais qu’un bus autonome sera testé sur la ligne 393!

Devant l’hôtel de ville de Vincennes, place général Leclerc, le véhicule autonome de l’entreprise toulousaine EasyMile suscite la curiosité. Il stationne à côté d’un tout nouvel arrêt inauguré ce mardi 2 mars.

« Depuis le centre-ville, aller à la Porte Jaune, ça répond à un réel besoin », commente Alexandre, 34 ans, qui habite Vincennes depuis trois ans et est monté pour la première fois dans la navette autonome du Bois de Vincennes, accompagné de son épouse qui attend un enfant. L’absence d’un chauffeur derrière le volant ne l’angoisse pas : « Je pense que c’est très sécurisé », confie-t-il. En dehors du petit couple, l’inauguration de ce mardi s’est déroulée avec les journalistes et les élus ainsi que la direction de la RATP. Sont réunis pour l’occasion la maire de Vincennes, Charlotte Libert-Albanel, Pénélope Komites, adjointe à la mairie de Paris chargée de l’innovation et de l’attractivité, Catherine Guillouard, présidente de la RATP, Guillaume Boudy, secrétaire général à l’investissement auprès du Premier Ministre, Franck Margain, président de Choose Paris Region ou encore Jean-Louis Perrin, directeur général adjoint chez Ile-de-France Mobilités.

Avant de partir, l’opérateur de sécurité (ou « safety driver ») de la RATP invite les passagers à attacher leurs ceintures de sécurité. Chacun des six sièges de la navette en est pourvu. Une précaution nécessaire car en cas de besoin, par exemple lorsqu’un scooter frôle la navette, le freinage d’urgence peut vraiment secouer.

Un trajet étendu à 6km

© Charles Henry
Charlotte Libert-Albanel lors la conférence de presse organisée mardi 2 mars à l’occasion de l’extension du parcours de la navette autonome du Bois de Vincennes

Pour la RATP qui pilote le projet, c’est la 15ème expérimentation de véhicule autonome. Mais « Vincennes c’est l’emblème » de cette stratégie d’innovation tient à souligner Catherine Guillouard, la présidente de la RATP. Lancée en novembre 2017, la navette du Bois de Vincennes a commencé par évoluer sur une portion de route protégée de 450 mètres entre le métro Château de Vincennes et le Parc floral (Paris 12e) avant de s’étendre sur 2 km jusqu’à la Porte Jaune, à 500 mètres de la gare RER A de Fontenay-sous-Bois. Son parcours couvre désormais 6 km et compte huit arrêts (Mairie de Vincennes, Château de Vincennes, Fort Neuf, Parc Floral, Sabotiers Tremblay Lac des Minimes, Porte Jaunes). Au total, la durée du circuit est de 40 à 50 minutes. Disponible uniquement le samedi et le dimanche entre 14h00 et 17h30, le service est assuré par trois navettes : deux conçues par EasyMile et une autre, un peu plus spacieuse, mise au point par Navia, une entreprise lyonnaise. Avec la crise sanitaire, leur fréquentation est toutefois limitée à 4 voyageurs, contre un maximum de 11 en temps normal.

Tester la sécurité en circulation dense

« C’est un événement attendu depuis des mois par les Vincennois », pointe Charlotte Libert-Albanel. Un atout en particulier pour les personnes âgées, comme Antoinette, 87 ans, qui se réjouit déjà de pouvoir se rendre plus facilement au Parc Floral ce printemps. Elona, qui travaille à la Cartoucherie, n’envisage pas pour sa part, d’utiliser la navette. Elle préfère le vélo. « Mais un véhicule 100% électrique, c’est toujours mieux pour la planète », explique-t-elle. D’ailleurs, l’un des objectifs de ce type de projet est d’encourager les usagers à emprunter les transports en commun surtout dans le dernier kilomètre de leur trajet. Quant au fait qu’il n’y ait pas de chauffeur, c’est aussi un avantage : « elle va plutôt lentement et de toute façon les gens ne savent pas conduire en général », estime Elona.

Depuis 2017 la navette du bois de Vincennes a transporté 40 000 passagers. Dans cette nouvelle étape de l’expérimentation, il s’agit d’éprouver la réactivité du véhicule autonome bardé de capteurs en circulation dense et d’augmenter sa vitesse de déplacement pour la porter à 20 km/heure.

© RATP
Nouvel itinéraire de la navette autonome du Bois de Vincennes qui relie depuis le 28 février la mairie de Vincennes à la Porte Jaune.

Une nouvelle ligne autonome testée cet été entre Sucy-Bonneuil et Thiais

Seule incertitude : ce projet expérimental est prévu de s’achever en 2022. Sa pérennisation serait en discussion notamment avec la RATP et le principal investisseur, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Un processus « compliqué » compte tenu de la diversité des parties prenantes, comme l’indique Benjamin Jolivière, chef de projet Evaluation des Véhicules Autonomes (EVA) au sein de la RATP. Ce qui n’empêche pas la maire de Vincennes, Charlotte Libert-Albanel d’évoquer des possibilités d’extension de la ligne vers le centre-ville, voire Paris et « pourquoi pas vers le zoo de Vincennes en passant par Saint-Mandé. »

Dans le Val-de-Marne, la navette du bois de Vincennes préfigure le développement de nouvelles solutions de mobilité urbaine : dès cet été, un bus autonome sera testé sur la ligne 393 entre Sucy-Bonneuil RER et Thiais-Carrefour, tandis que le garage et les manœuvres autonomes d’un tramway de la ligne T7 sont expérimentés depuis avril 2017 au site de maintenance RATP de Vitry.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Une navette autonome entre la Porte jaune et la mairie de Vincennes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi