Mouvement social | | 26/05
Réagir Par

La suspension du Conseil de territoire Grand Orly Seine Bièvre fait polémique

La suspension du Conseil de territoire Grand Orly Seine Bièvre fait polémique

La manifestation organisée ce mardi contre la loi Transformation de la fonction publique, devant puis dans la mairie de Vitry-sur-Seine, a donné lieu à une polémique entre les élus du territoire après qu’une suspension de séance ait été accordée. Le Conseil a finalement été ajourné.

Alors que la loi de transformation de la fonction publique impose désormais aux agents territoriaux la réalisation effective de 1 607 heures de travail par an, ce qui correspond à 35 heures par semaine moins les congés payés et ne permet plus d’autorisations d’absences exceptionnelles, la CGT organisait ce mardi une manifestation à l’occasion de la tenue du Conseil de territoire du Grand Orly Seine Bièvre à Vitry-sur-Seine. A 18h30, une banderole de 15 mètres de long était déployée devant la mairie tandis qu’une centaine de manifestants se retrouvaient pour dénoncer les conséquences de cette loi, notamment la suppression d’une dizaine de jours de congés.

Ces derniers ont ensuite investi le Conseil de territoire avant qu’il ne démarre. Le président, Michel Leprêtre (PCF) a alors proposé de suspendre la séance pour donner la parole à un représentant syndical. Jean-Marie Vilain, maire centriste de Viry-Châtillon a protesté en rappelant le contexte sanitaire et en proposant de recevoir les représentants du personnel mais à un autre moment, mais pas en suspendant la séance.

“Nous qui n’avons aucune information sur le climat social de cet EPT, nous sommes pris en otage de ce conseil”, a abondé Lamia Bensarsa-Reda, maire LR de Juvisy-sur-Orge, sous les huées des manifestants. “Ce n’est pas une délégation de salariés du territoire mais d’une délégation des services publics de tout le Val-de-Marne”, a réagi Michel Leprêtre, sous les applaudissements, tout en ajoutant que la loi objet de la manifestation remettait en question des “fondamentaux”. Philippe Bouyssou (PCF) a poursuivi pour approuver la suspension de séance, indiquant que c’était “une pratique normale logique” et qu’il était “sain que les assemblées délibérantes soient irriguées par le mouvement social”. Après un vote, le Conseil a été suspendu pour quelques minutes.

Alors qu’un manifestant prenait la parole pour dénoncer les actes, les élus de droite et du centre ont quitté la salle. Le représentant des manifestants a détaillé les points de la loi qui leur posait problème, dénonçant notamment un texte qui “divise les salariés”, “montre du doigt les fonctionnaires”, et encore une “loi à contresens de l’histoire”.

Suite à cette suspension, les élus de la droite et du centre ont fait part de leur mécontentement concernant l’interruption de séance. Aurélie Troubat, présidente du groupe de la droite et du centre, a rappelé la demande des élus de droite et du centre d’être mieux représentés et rappelé sa demande de recevoir les organisations syndicales. “Vous étiez tous au courant (…) vous avez fait exprès de ne pas nous tenir informés”, a poursuivi Lamia Bensarsa-Reda avant que son groupe ne quitte la salle. La manifestation avait été annoncée publiquement s’est défendu Michel Leprêtre.

Dans un communiqué publié ce matin, le groupe de droite et du centre a dénoncé une “manœuvre politique” à l’approche des élections, regrettant qu’une entrevue n’ait pas été organisée en amont de la séance.

La séance a finalement été suspendue, faute de quorum.

Voir la retransmission de la séance

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
18 commentaires pour La suspension du Conseil de territoire Grand Orly Seine Bièvre fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi