Santé | Val-de-Marne | 25/03
Réagir Par

La vaccination prend de l’ampleur en Val-de-Marne

La vaccination prend de l’ampleur en Val-de-Marne © Fb
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Avec un taux d’incidence de 622 pour 100 000 habitants et plus de 2000 nouvelles contaminations sur la seule journée de lundi, la Covid-19 flambe dans le Val-de-Marne, désormais bien au-dessus du pic de la deuxième vague. La vaccination, elle, comme aussi à prendre une autre dimension, avec un quadruplement des doses hebdomadaires. De nouveaux centres de ville ont ouvert et un vaccinodrome est à l’étude dans le département.

Après avoir démarré piano par quelques centres pour les soignants, puis les Ehpad, puis une douzaine de centres pour les plus de 75 ans ou ayant des comorbidités, la vaccination a maintenu un rythme de croisière d’environ 5 000 doses par semaine jusque début mars. Depuis, le nombre a nettement augmenté, passant à “20 000 doses de Pfizer” depuis deux semaines, chiffre Eric Véchard, directeur de la délégation Val-de-Marne de l’Agence régionale de santé. “Et nous espérons encore un peu plus pour début avril, puis début mai”. Une augmentation de 20 à 30% des doses serait attendue début avril.

Les deux derniers weekends de vaccination massive ont été l’occasion d’ouvrir de nouveaux centres de vaccination en ville, désormais pérennisés.

Lire : Covid-19 Val-de-Marne: les vaccinodromes n’ont pas chômé ce week-end

20 centres de vaccination de ville

Alors que la vaccination de centre-ville avait démarré dans une douzaine de centres en janvier, le nombre est désormais passé à 20. Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois (à partir du 6 avril), Ivry-sur-Seine, Limeil-Brévannes, Bégin Saint-Mandé, Villeneuve-le-Roi et Vitry-sur-Seine sont ainsi venus s’ajouter ces derniers jours.

Ce jeudi midi devant la Boite à clous à Limeil-Brévannes, deux minibus de Valenton sont venus conduire des personnes âgées pour se faire vacciner. D’autres seniors affluent des communes du plateau briard, et de Limeil même. Six barnums ont été installés pour garder le rythme. La ville a mobilisé une vingtaine de personnels municipaux volontaires et bénéficie du renfort des secouristes de la Croix-Rouge. Des médecins sont aussi présents. “Les acteurs de la ville se sont tous impliqués. Lhôpital Emile Roux prend en charge les DASRI (déchets d’activité de soins à risque infectieux) et nous prête des fauteuils roulants. Le traiteur italien Colosimo a fait don pour ce midi d’un plateau repas pour le personnel affecté au centre. Nous nous débrouillons plutôt bien mais si l’État veut pérenniser cela, il faudra qu’il nous y aide”, souligne François Lecoufle (LR), maire de Limeil-Brévannes.

Au standard téléphonique, les personnes qui tentent d’obtenir des rendez-vous pour le jour-même sont systématiquement mises en liste d’attente, le temps de prévoir l’évolution du nombre de doses. “Les professionnels de santé parviennent à tirer la septième dose du flacon Pfizer mais par précaution, nous faisons le planning comme si nous n’avions que six doses, pour avoir un peu de marge. La fois dernière, nous avons ainsi proposé aux membres de la Croix-Rouge d’être vaccinés parce que nous avions quelques doses sous la main. Le défi auquel nous nous préparons maintenant, c’est celui des secondes doses. Dans les conditions actuelles, nous ne pouvons pas accueillir plus de 450 patients sur une journée sans compromettre la fluidité d’organisation et le respect des règles sanitaires”, explique Aïcha Gasset, adjointe à la santé, et infirmière à l’AP-HP.

Voir : Tous les centres de vaccination Covid-19 en Val-de-Marne

Bientôt un vaccinodrome

Vacciner en masse, tel est le nouveau défi dès lors que les doses arrivent en quantité suffisante. Une urgence alors que l’épidémie est au plus haut dans la région. A l’instar de la Seine-Saint-Denis où le taux d’incidence Covid culmine aujourd’hui à 736 pour 100 0000 habitants et où est prévu l’installation d’un vaccinodrome au Stade de France, l’installation d’un centre de vaccination à grande échelle est désormais à l’ordre du jour dans le Val-de-Marne. “Nous étudions actuellement le meilleur emplacement”, indique Eric Véchard. Un lieu qui représente le Val-de-Marne et soit pratique du point de vue logistique. “L’objectif est de pouvoir y pratiquer plusieurs milliers de vaccins par jour”, précise le directeur de l’ARS 94. Concrètement, ce vaccinodrome du Val-de-Marne pourrait ouvrir dans la première quinzaine d’avril.

Lire aussi : Saint-Denis: bientôt un vaccinodrome XXL au Stade de France

51,3% des plus de 75 ans ont été vaccinés

Dans les Ehpad et unités de soins lingue durée du Val-de-Marne, 94,7% des résidents ont déjà reçu au moins une dose selon les dernières données de Santé Publique France. La moyenne française est de 91%. Au global, 115 000 personnes ont reçu au moins une dose dans le département, soit 8,2% de la population, dont 39 000 ont reçu les deux doses. A noter que 51,3% des plus de 75 ans ont reçu une première dose, contre 51% en moyenne en France.

AstraZeneca : situation plus tendue

Concernant le vaccin AstraZeneca, à nouveau autorisé pour les plus de 55 ans, et opéré à la fois par les médecins et les pharmaciens, la situation reste plus tendue. Pour l’heure, la distribution s’effectue encore au compte-goutte, limités à un flacon de 10 doses par praticien.

Propos recueillis par Florent Bascoul et Cécile Dubois

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 2 mai
Nogent-sur-Marne: réouverture de la piscine extérieure
2 nouveaux centres de dépistage Covid à Châtelet-les-Halles et Bobigny Pablo Picasso
Champigny-sur-Marne: le centre de vaccination agrandi n’attend plus que les doses promises
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 26 avril
Levée progressive des restrictions sanitaires: le annonces de Castex
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Aucun commentaire pour La vaccination prend de l’ampleur en Val-de-Marne
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi