Transports | | 18/11/2021
Réagir Par

Le Marché de Rungis se prépare à la livraison par drone de fret

Le Marché de Rungis se prépare à la livraison par drone de fret © Fb

Cela fait déjà plusieurs mois que des vols expérimentaux de drones de fret sont effectués au dessus du Min de Rungis. Ce mercredi, le marché de gros a inauguré un premier couloir de 2 km qui relie plusieurs pavillons.

Au dessus du marché international de Rungis, bourdonne régulièrement un drone de fret depuis cet été. Cet appareil qui pèse trois kilos et auquel il faut ajouter un cargo de cinq kilos supplémentaires a réalisé une cinquantaine de vols pour prouver son efficacité et sa sécurité à la direction générale de l’aviation civile ainsi qu’à la préfecture du Val-de-Marne.

“Il a transporté dans sa petite caisse des fruits et légumes, des champignons, des vêtements de protection, des pansements, des documents et même un café gourmand. C’est une zone très complexe d’un point de vue technique et juridique parce que c’est dense et que l’on est à proximité de l’aéroport d’Orly. Pour chaque mètre de survol, il a fallu fournir un papier aux régulateurs”, explique Sissel Thornstensen, président de la société Dragonflypads.

Au terme de cette phase expérimentale, l’entreprise a réussi à faire ouvrir un couloir aérien de deux kilomètres, une boucle entre quatre vertiports, les trois autres étant installés sur des toits. Grâce à des capteurs et à l’assistance d’un pilote, ces drones sont capables de suivre un “tunnel”. Leur parcours veille à ne pas survoler les cheminements piétons.

Ce mois-ci, Dragonflypads va rejoindre le cluster de la région Île-de-France spécialisé dans les drones, à Brétigny-sur-Orge, pour travailler à l’élaboration d’un premier couloir dans l’espace public, et ainsi préparer le passage d’une phase expérimentale des projets de fret par drone à une phase industrielle.

“L’utilisation des drones pourrait répondre aux défis posés en matière de logistique du dernier kilomètre”, se projette déjà Stéphane Layani, président de la Semmaris, la société d’économie mixte qui gère le marché.

Une alternative aux camions pour les produits de luxe et les urgences

Parmi les mandataires du marché de Rungis à avoir accepté de se prêter à l’expérience, la maison Butet, spécialiste des champignons. “Plutôt que d’encombrer la route avec un camion, d’émettre du CO2 et de mobiliser un chauffeur, nous pourrions tout à fait utiliser ce mode de livraison pour nos clients se trouvant sur le Min, à commencer par ses 13 restaurants”, indique Fatima Guillou, la directrice générale.

Stéphane Layani (PDG de la Semmaris) aux côtés de Fatima Guillou (Maison Butet), Véronique Gillardeau-Aerts (entreprise Guillardeau) et Sissel Thorstensen (Dragonflypads)

Eric Gauthier, co-fondateur de Dragonfly, précise que le modèle économique de cette prestation doit encore être discuté mais que le coût sera compétitif. “Le drone va pouvoir se déplacer à 45 km/h en ligne droite, à terme, il sera possible de robotiser son pilotage. Il va devenir une alternative efficace par rapport au fret routier”.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le Marché de Rungis se prépare à la livraison par drone de fret
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi