Santé | | 25/05
Réagir Par

Le vaccinodrome du MIN de Rungis ouvrira fin mai

Le vaccinodrome du MIN de Rungis ouvrira fin mai
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Alors que le nombre de doses de vaccin contre la Covid-19 alloué au Val-de-Marne chaque semaine va passer d’un peu plus de 50 000 à près de 100 000 durant tout le mois de juin, constituant quasiment un doublement des stocks, l’Etat, via l’Agence régionale de santé (ARS), a décidé d’ouvrir un vaccinodrome au Min de Rungis aux alentours du 31 mai pour faire suivre la logistique.

Ce 21ème centre se positionnera d’emblée avec une capacité XXL, avec le support de la Semmaris, l’exploitant du marché du Rungis, de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP), de la Croix Rouge du Val-de-Marne, ainsi que des villes de Rungis et de Chevilly-Larue.

Il y a eu des baisses de livraison Pfizer cette semaine. C’est pourquoi, avec la préfète, nous avons souhaité retarder l’ouverture du centre du Min de Rungis à la semaine prochaine, avec la reprise des livraisons de 70 000 doses par semaine, ce qui est un peu notre rythme de croisière dans le département. Nous ne voulions pas que l’ouverture de ce nouveau centre se fasse sur le dos des centres existants pour lesquels les collectivités et les soignants se sont énormément investis. Nous avons également des villes qui proposent de “l’aller-vers”, avec des équipes mobiles comme à Saint-Mandé ou Nogent-sur-Marne, qui se déplacent pour aller vacciner, nous avons également les navettes“, motive Eric Véchard, directeur de la délégation Val-de-Marne de l’Agence régionale de santé.

Rééquilibrage géographique

L’ouverture de ce gros centre permettra de rééquilibrer géographiquement les capacités de vaccination au sud-ouest du Val-de-Marne alors que près des deux-tiers des injections sont actuellement pratiquées dans le nord-est du département, notamment à Nogent-sur-Marne et à Saint-Mandé.

Lire à ce sujet : Covid-19: comment le centre de Nogent-sur-Marne s’est transformé en vaccinodrome XXL

Ci-dessous la répartition des doses Pfizer livrées dans les centres de vaccination grand public du Val-de-Marne la semaine du 24 mai, selon les données de Santé Publique France, et en comptant 6 doses par flacon. En réalité, les centres optimisent les injections avec 6,5 à 7 doses par flacon en moyenne.

Informations pratiques à venir

La date précise d’ouverture du centre et les modalités de prise de rendez-vous n’ont pas encore été calées et seront communiquées ultérieurement, indique la préfecture.

A ce jour, 400 000 primoinjections ont été réalisées en Val-de-Marne et 180 000 secondes injections. 29% des habitants et 72% des plus de 75 ans ont reçu au moins une dose.

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le coronavirus continue de refluer en Ile-de-France
Handicap: les suspensions pour non vaccination affectent l’Institut Le Val Mandé
Appel aux volontaires pour expérimenter les risques de Covid en boite de nuit
Un centre de vaccination éphémère à l’université de Créteil
100 classes fermées pour Covid-19 en Seine-Saint-Denis
Coronavirus en Ile-de-France: nouvelle décrue hospitalière
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Aucun commentaire pour Le vaccinodrome du MIN de Rungis ouvrira fin mai
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi