Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Transports | Ile-de-France | 17/11
Réagir Par

L’Ile-de-France crée une mission pour comprendre le surcoût colossal du prolongement du RER E

L’Ile-de-France crée une mission pour comprendre le surcoût colossal du prolongement du RER E © Anja

Le Conseil régional d’Ile-de-France a voté ce mercredi la création d’une mission d’information et d’évaluation du surcoût d’1,7 milliard d’euros du prolongement du RER E (Eole) par rapport aux 3,8 milliards prévus.

Le prolongement de cette ligne, qui part de Chelles et Tournan en Seine-et-Marne et s’arrête actuellement à Saint-Lazare, est prévu jusqu’à Nanterre puis jusqu’à Mantes-la-Jolie. Un chantier qui passe notamment par un nouveau et profond (compliqué et coûteux) tunnel de 8 km entre le centre de Paris et la Défense. En cause, entre autres, des aléas comme les crues importantes qui ont nécessité des démontages de chantier. Problème : qui va payer ? Et quand ? Car les besoins en financement sont imminents.

C’est dans ce contexte que tous les groupes de gauche du conseil régional ont réclamé que la lumière soit faite et que Valérie Pécresse a fait proposer la création de cette mission lors du conseil régional des 17-18 novembre.

La mission sera composée de 16 membres et disposera de 6 mois pour conduire ses travaux à partir du 31 décembre.

Seul le groupe majorité présidentielle a voté contre, expliquant, par la voix d’Aurélie Taquillain, qu’une conférence des financeurs allait bientôt se tenir sur le sujet et qu’il était préférable d’aborder plus sereinement cette question.

Voir le rapport

Voir la séance

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour L’Ile-de-France crée une mission pour comprendre le surcoût colossal du prolongement du RER E
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi