Logements | | 23/02
Réagir Par

Limeil-Brévannes: la résidence Verdun ne veut plus de cafards

Limeil-Brévannes: la résidence Verdun ne veut plus de cafards © Chloé Bergeret

Au 8 ter de la résidence Verdun, un immeuble HLM de 64 logements à Limeil-Brévannes, les locataires racontent leur calvaire. Depuis un an, des cafards passent par les conduits d’aération et ont infesté d’abord le troisième étage puis le reste des appartements.

Ce n’est plus vivable, ça a pris des proportions qui nous rendent la vie impossible. Il y en a partout, dans les parties communes, au rez-de-chaussée et même dans les escaliers. Quand on part tôt du travail, on en voit qui se cachent“, raconte Sergine, présidente de l’Amicale des Locataires, qui explique que les cafards viennent d’un appartement du 3ème étage.

© Amicale des locataires résidence Verdun
Des cafards dans la résidence.

Les plus anciens ont bien constaté que la situation s’est dégradée depuis la création de la résidence. On dirait que le bailleur veut faire des économies, c’est l’Amicale qui intervient souvent avant Logial“, constate l’adjoint de la présidente de l’Amicale. Une habitante du troisième étage témoigne : “Ils se moquent de nous, ne répondent jamais aux mails. Ils ne reviennent jamais vers nous quand ils disent qu’ils reviennent. On est obligé de les harceler pour qu’ils nous entendent.”

Le bailleur a pourtant envoyé une entreprise de désinsectisation avec deux passages le 2 et le 10 février, mais ils se sont révélés inefficaces, reprennent les locataires. L’un d’eux explique avoir déboursé “400 euros de sa poche pour se débarrasser des cafards.” Las, au bout de deux mois, en l’absence d’un traitement général à tout l’immeuble, les insectes sont revenus.

De quoi plomber définitivement le moral. “Je ne dormais plus, cela créé de l’angoisse, je n’étais pas bien pendant des mois. J’ai très peur des cafards“, confie une locataire.

Les locataires s’agacent aussi de dysfonctionnements des lumières dans le jardin, de chauffages qui ne sont pas réparés, déplorent de la saleté dans les parties communes.

Du côté du bailleur, Logial – Coop, on reconnaît le problème. “L’origine de ces cafards provient d’un logement bien identifié, qui a entraîné une prolifération dans les parties communes. Logial-COOP a mandaté une opération d’envergure (désinsectisation à l’aide de fumigènes) au début du mois de novembre 2020 afin de traiter l’ensemble des logements de l’escalier du 8 Ter. Malheureusement la grande majorité des locataires a décliné ce traitement qui nécessitait la libération des logements pour une durée de 4h car ils étaient en télétravail. Nous avons bien entendu pris acte de ces refus et avons sollicité le prestataire afin de reprogrammer sans délai une campagne sur tous les logements concernés. Celui-ci est intervenu le 2 février 2021 et a traité 10 logements par fumigène dont celui à l’origine des désordres. Un second passage a eu lieu le 10 février afin de traiter les 9 logements restants. Par précaution et en accord avec les locataires, le logement incriminé a été traité une seconde fois”, réagit le bailleur.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Limeil-Brévannes: la résidence Verdun ne veut plus de cafards
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi