Politique locale | | 11/01
Réagir Par

Maisons-Alfort: le tribunal confirme l’élection d’Olivier Capitanio

Maisons-Alfort: le tribunal confirme l’élection d’Olivier Capitanio

L’annonce, à quelques heures du premier tour des élections municipales de Maisons-Alfort, de la contamination au Covid-19 du député et ancien maire, Michel Herbillon, n’a pas eu d’incidence sur la sincérité du scrutin, a tranché le tribunal administratif de Melun qui a rejeté, le 16 décembre, le recours contre l’élection déposé par Christian Lavergne, membre de la liste de Thomas Maubert (Modem).

La liste du maire-sortant de Maisons-Alfort, Olivier Capitanio a obtenu 74% des suffrages exprimés au premier tour des élections municipales, le 15 mars dernier. Un score a priori sans appel.

Christian Lavergne, membre de la liste de Thomas Maubert, arrivé en troisième position avec 5,6% des voix, soutenait néanmoins que ses adversaires avaient, par deux fois, violé les règles du code électoral. En cause, des propos tenus dans la presse.

Le requérant ciblait en particulier un article du Parisien Val-de-Marne daté du 15 mars, consacré à la contamination au Covid-19 du député Michel Herbillon, député de la circonscription, et numéro 3 sur la liste du maire-sortant. Dans cet entretien, le parlementaire confiait son amertume de ne pas pouvoir entendre les résultats avec les maires de son secteur qu’il soutenait.

Les juges du tribunal administratif ont rejeté les requêtes du colistier en considérant que l’article consacré à la contamination du député ne constituait pas un nouvel élément de polémique électorale auquel les opposants auraient été en droit d’apporter une réponse.

«Le maire de Maisons-Alfort, Olivier Capitanio, et le député, Michel Herbillon se réjouissent de cette décision extrêmement claire du tribunal administratif à l’encontre de M.Lavergne, qui a cherché à instrumentaliser la justice pour défaire le choix démocratique exprimé par les Maisonnais», ont réagi les élus dans un communiqué.

«Le seul objet de mon recours était de donner aux maisonnais et maisonnaises l’occasion de construire une opposition municipale efficace aux conseils municipaux pour rendre plus vivante notre démocratie et faire ainsi entendre la voix de tous ceux que vous délaissez dans vos décisions : les plus pauvres et les moins instruits. La période de la Covid ne se prête pas à des revanches politiciennes. J’ai trop de respect pour la démocratie pour affecter mes priorités à des actions plus utiles», a commenté pour sa part le requérant, Christian Lavergne.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Maisons-Alfort: le tribunal confirme l’élection d’Olivier Capitanio
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi