Politique | Val-de-Marne | 13/10
Réagir Par

Mathilde Panot prend la présidence du groupe France Insoumise à l’Assemblée nationale

Mathilde Panot prend la présidence du groupe France Insoumise à l’Assemblée nationale

Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne, a pris la succession de Jean-Luc Mélenchon à la présidence du groupe France Insoumise à l’Assemblée nationale. A quelques mois de nouvelles législatives, la parlementaire entend encore intervenir dans le débat public.

Elue dans la 10ème circonscription (Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly), Mathilde Panot, 32 ans, devient ainsi la plus jeune femme à obtenir ce statut dans l’histoire de l’institution. Une “présidente de combat”, se réjouissent les élus LFI du département.

“Durant les deux mouvements sociaux les plus longs depuis mai 68, que ce seul quinquennat aura réalisé l’exploit de faire naître, la députée du Val-De-Marne aura mené la lutte dans la rue comme à l’Assemblée. Elle incarne le renouveau de la politique et de l’engagement. Sa nomination envoie un message clair aux machistes de l’Assemblée qui la traitaient de poissonnière il y a encore quelque mois ou qui lui demandaient si Jean-Luc Mélenchon lui écrivait ses discours”, poursuivent les élus.

“Je suis très honorée et et fière d’être présidente d’un groupe parlementaire qui rassemble des députés issus de partis différents et est pourtant très uni et cohérent”, réagit la députée, qui était déjà vice-présidente depuis 2019. Une réponse aussi aux parlementaires qui lui demandaient si c’était Jean-Luc Mélenchon qui lui écrivait ses discours, se souvient-elle.

S’il ne reste que quelques mois avant la fin de la mandature, l’agenda reste intense pour le groupe, avec notamment une dernière niche parlementaire le 13 janvier dont les textes qui seront présentés vont commencer à faire l’objet d’auditions préparatoires très prochainement. “Nous allons aussi présenter notre premier bilan des quatre ans de mandat et réagir sur le projet de loi de financer et le financement de la sécurité sociale, qui ne prévoit toujours rien pour l’hôpital!” indique l’élue.

Dans l’opposition, la députée a bien conscience que les propositions de son groupe sont irrémédiablement vouées à la corbeille. “Tous les textes que nous avons proposés ont été refusés sauf celui sur la malbouffe qui a été vidé de son sens. Et lorsqu’un amendement est voté par la majorité, comme ce fut le cas pour un de nos amendements sur la forêt, il y a un deuxième vote!”

Pour autant, l’élue défend l’importance de ce travail parlementaire d’opposition qui représente toute une partie de la population que le mouvement voulait réengager en politique. “Notre groupe de 17 députés a démontré que Jean-Luc Mélenchon n’était pas tout seul. C’est le groupe qui a déposé le plus de propositions et d’amendements. Nous avons construit des propositions de loi en associant les citoyens, des professeurs, chercheurs dans le cadre d’ateliers de la loi, constituant un programme de rupture. Nous avons démontré qu’il existait une alternative dans ce pays et que nous sommes prêts.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Mathilde Panot prend la présidence du groupe France Insoumise à l’Assemblée nationale
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi