Société | | 27/05
Réagir Par

Noiseau organise une marche contre la prison

Noiseau organise une marche contre la prison © Facebook Yvan Femel

Alors que le ministère de la Justice a confirmé le choix de Noiseau pour installer une deuxième maison d’arrêt en Val-de-Marne, afin de désengorger Fresnes, le maire, Yvan Femel (LR), réaffirme son opposition au projet et organise une marche pour dire “Non à la prison” ce samedi 29 mai.

Le 20 avril, le Premier ministre, Jean Castex, a confirmé que Noiseau figurait bien dans la carte des futures installations pénitentiaires, avec même 100 places de plus que ce qui avait été annoncé initialement. D’ici 2027, c’est donc un maison d’arrêt de 800 places qui devrait ouvrir dans cette petite ville du Haut Val-de-Marne, pour désengorger celle de Fresnes. En avril, le nombre de détenus dans cette maison d’arrêt était ainsi de 1 720 pour une capacité prévue de 1 320, soit un taux d’occupation de 130%, certes bien en deçà des près de 200% qui prévalaient il y a quelques années pendant les travaux de réfection de la prison de la Santé (Paris).

Pour le maire de Noiseau, le choix de la commune n’est toutefois pas adapté. Ce dernier fait valoir que les deux terrains envisagés sont tous deux occupés par des terres agricoles et que la commune reste mal desservie par les transports en commun avec un engorgement des routes aux heures de pointe. L’élu s’inquiète aussi du risque que ferait peser cette installation sur le projet d’agro-quartier porté avec le territoire Grand Paris Sud Est Avenir sur l’ancien site de France Télécom.

Augmenter la capacité de Fresnes ?

“Je ne suis pas contre la construction de centres pénitentiaires, il est essentiel de développer les capacités carcérales dans notre pays, mais je déplore que Noiseau ait été choisi sans la moindre concertation. D’autant qu’il existe une solution alternative dans le Val-de-Marne : la rénovation de la prison de Fresnes qui pourrait être complétée par extension de sa capacité”, suggère Yvan Femel. Une proposition qui n’est pas vraiment partagée à Fresnes. “Je suis évidemment d’accord pour rénover la prison de Fresnes qui est aujourd’hui très vétuste. Concernant l’augmentation de capacité, je n’ai pas vu de projet en ce sens. Il n’y a déjà eu un service supplémentaire qui s’est implanté et il y a aussi des projets de construction de logements pour les agents pénitentiaires mais la maison d’arrêt elle-même est déjà suroccupée”, réagit la maire, Marie Chavanon (PS).

“Plusieurs communes, en dehors du Val-de-Marne, sont en outre candidates à l’implantation d’une prison sur leur sol, je ne comprends pas qu’on veuille imposer à notre département, qui accueille déjà la deuxième plus grande prison de France, ce nouvel établissement”, propose également le maire de Noiseau qui rappelle que lors du Grand débat national, Emmanuel Macron lui-même avait promis aux élus qu’il n’imposerait pas de prison aux élus qui n’en voulaient pas.

Manifestation à partir de 14h30 le 29 mai à Noiseau

La “Grande marche de protestation” partira de la mairie de Noiseau à 14h30. Y sont attendues des personnalités politiques de tous bords de la région, du département et du territoire.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Noiseau organise une marche contre la prison
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi