Urbanisme | | 07/10
Réagir Par

Orly ouvre une maison pour suivre sa métamorphose urbaine

Orly ouvre une maison pour suivre sa métamorphose urbaine © Fb

“Ah oui, je reconnais bien la cour et la rue par laquelle on entre”, réalise un élève du collège Desnos, penché au-dessus d’une maquette numérique de l’établissement. Ce mercredi, la ville a ouvert une maison des projets pour rendre concrets les transformations à venir dans la ville.

Au cours de ces dix prochaines années, la ville d’Orly doit en effet achever la seconde phase de son plan de rénovation urbaine, réaliser des opérations de revitalisation de son centre-ancien ou encore densifier la zone d’activité Sénia. La maison des projets et du développement durable qui vient d’ouvrir, place Le Corbusier, dans le quartier des Saules, en rendra compte en avant-première.

“Vous pouvez voir les projets qui seront construits dans les prochaines années pour vous donner une idée de ce à quoi ça va ressembler”, explique un médiateur de la maison aux collégiens.

Le nouvel espace a été aménagé au rez-de-chaussée du bâtiment occupé par la Rived (Régie intercommunale de valorisation et d’exploitation des déchets de la région de Rungis). C’est ici que seront organisées les réunions publiques, expositions, ateliers de co-élaboration et autres événements. Les permanences commencent dès ce jeudi dans ce lieu ouvert au public du mardi au vendredi de 14h30 à 18 heures (sauf le jeudi avec une fermeture à 17h30).

Une charte de la construction pour les promoteurs

A l’occasion de cette inauguration, Christine Janodet, maire d’Orly a signé une charte de la construction durable avec les représentants d’une quinzaine de promoteurs investis dans des projets urbains de la ville (Bouygues immobilier, CAHP, CDC Habitat, Covivo, Green City, Immobilière Île-de-France, Immobilière 3F, Les nouveaux constructeurs, OGIC, Pierreval, Sogeprom, Valophis,…). Ils s’engagent ainsi à travailler avec la collectivité pour une meilleure connaissance du marché de l’immobilier local, développer une offre de logement répondant aux besoin des habitants, assurer un fonctionnement pérenne des copropriétés, travailler à la bonne intégration dans le cadre paysager et architectural, réduire les nuisances en phase chantier ou encore viser la sobriété et la durabilité des nouveaux programmes.

“Je m’inscris dans les pas de mon prédécesseur, Gaston Viens, qui a été un véritable pionnier en France en matière de rénovation urbaine. Désormais, il s’agit de créer la ville durable avec une forte ambition environnementale pour protéger notre cadre de vie. Nous voulions donc un lieu pour accompagner et impliquer les habitants dans la compréhension de ses grands projets”, se félicite la maire d’Orly. Metin Yavuz, président de Valophis Habitat, propriétaire d’une grande partie du foncier du périmètre ANRU, a assuré de son côté que le bailleur départemental continuerait à soutenir les villes dans leurs projets de renouvellement urbain. Martine Laquièze, sous-préfète de L’Haÿ-les-Roses, a salué la politique volontariste en matière de logements tout en reconnaissant que l’heure n’était plus aux programmes démesurés. “Pour répondre au défi de l’accueil de la génération des baby-boomers, à la fin des années 50, nous avons du construire vite et beaucoup. Nous critiquons aujourd’hui ces grandes barres mais elles nous avaient alors bien rendu service quand il existait encore des bidonvilles autour de Paris. Il faut continuer à accueillir des populations nouvelles mais en tenant compte de l’environnement”.

Focus sur les quatre grands secteurs en mutation

Pour simplifier la lecture pour les habitants des grands projets de la ville et de ses partenaires, quatre grands secteurs ont été définis.

Racine et Saules
Il s’agit du périmètre comprenant les quartiers du grand-ensemble situé à l’est de la ville (Pierre-au-prêtre, Lopofa, Aviateurs et Navigateurs) et dont la transformation a débuté dès le milieu des années 90 pour se poursuivre avec l’ANRU. La seconde phase du plan de renouvellement urbain y est en cours avec le relogement progressif des habitants de 533 logements voués à être démolis d’ici 2022. Environ un millier de nouveaux logements doivent être construits d’ici 2025-2026 avec dans le même temps des réaménagements de voirie, de stationnement, d’espaces verts et des livraisons de nouveaux équipements publics (une crèche, une halte-garderie, un nouveau groupe scolaires, reconstruction de l’école maternelle Paul Eluard et de son gymnase, réhabilitation et extension du gymnase du collège Desnos, livraison d’une médiathèque, d’une maison de santé, d’un espace départemental des solidarités,…).

Centre ancien
Il s’agit du centre historique de la ville d’Orly comprenant à la fois des pavillons, de petits immeubles ainsi que les services administratifs et du tissus commercial. La ville prévoit de rénover les espaces publics de ce secteur, d’y créer un pôle numérique, de retravailler sur la circulation et le stationnement. Enfin, pour dynamiser l’offre commerciale de cette zone, elle souhaite développer des opérations immobilières en diffus.

Plateau 14
Ce nouveau quartier, situé dans la zone d’activité Sénia, jusqu’alors dédiée aux activités logistiques et industrielles, va émerger avec l’arrivée de la ligne 14 du métro prolongée et la livraison du la gare Pont de Rungis. Pour répondre aux exigences de l’État et du schéma régional en matière de densification des abords des grandes gares, une programmation de 2300 nouveaux logements est prévue. Pour subvenir aux besoins de ces milliers de nouveaux habitants, des équipements publics, commerces de proximité et espaces verts sont également prévus.

Seine nature
Situé entre la gare des Saules et les bords de Seine, ce quartier est encore relativement peu urbanisé. Il accueille aujourd’hui le centre de maintenance du tramway T9, l’usine Eau de Paris ainsi qu’un espace vert sensible, non accessible. C’est ici que la ville souhaite la création d’un parc de 9 hectares ainsi qu’une passerelle au-dessus du fleuve pour se rendre jusqu’au quartier du triage, à Villeneuve-Saint-Georges. Ce périmètre doit également accueillir une programmation de 400 logements ainsi que 2000 mètres carrés des commerces et de services.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Orly ouvre une maison pour suivre sa métamorphose urbaine
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi