Nature | | 25/05
Réagir Par

Romainville: la base de loisirs de la Corniche des forts a ouvert

Romainville: la base de loisirs de la Corniche des forts a ouvert

La base de loisirs des Corniches du fort, à Romainville, a ouvert au public. Le projet, initié il y a une dizaine d’années, a été l’objet de controverse locale jusqu’à son ouverture.

Traversant les communes de Pantin, Les Lilas, Romainville et Noisy-le-Sec, le site de la Corniche des forts constitue une coulée verte de 62 hectares, en partie aménagée. A Romainville, ses 25 hectares étaient fermés au public depuis 1965 car, situés au-dessus d’anciennes carrières de gypse, ils menaçaient de s’effondrer.

Le projet, qui a évolué dans le temps en raison de l’opposition collectifs de défense de l’environnement, a consisté à aménager 4,5 hectares pour les transformer en base de loisirs. Les 20 autres hectares restent un bois fermé au public. Les partenaires de ce projet ont demandé à l’État qu’ils soient classés en zone de protection.

La partie aménagée est constituée d’une plaine de loisirs avec parcours sportifs, mur d’escalade, jeux pour enfants, prairies de détente, d’une zone d’éco-pâturage fermée au public et d’une passerelle d’observation du site. Le chantier d’aménagement, d’un coût total de 39 millions d’euros, a été piloté par le Conseil régional d’Ile-de-France.

“Après ce confinement, avoir un poumon vert enfin ouvert à la population, c’était important, motive Valérie Pécresse, présidente (Libres) de la région candidate pour un nouveau mandat, venue inaugurer le site vendredi. Les populations se sont appropriés ce site dès aujourd’hui.”

Une vingtaine de militants du collectif des Amis de la forêt de la Corniche des forts ainsi que des membres de La France Insoumise l’ont en revanche huée sur son parcours. “Pécresse sécheresse”, “Pécresse coupable”, “la honte”, ont-ils scandé, déplorant “un véritable massacre écologique”.

“Des milliers d’arbres abattus, à jamais disparus appauvrissant encore la faune sauvage déjà en souffrance face à l’envahissement du béton et du réchauffement climatique en accélération”, a dénoncé le collectif dans un communiqué. Les opposants, dont l’ex-membre des Rita Mitsouko Catherine Ringer, ont régulièrement bloqué le chantier.

“Je regrette que 9 000 arbres aient dû être coupés. Maintenant on est obligés de se tourner vers l’avenir”, réagit François Dechy, le maire (divers gauche) de Romainville et président du syndicat mixte chargé de la gestion de cette base, qui reconnaît néanmoins “une vraie opportunité pour les familles.” Il s’agit de la douzième base de loisirs de la région.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Romainville: la base de loisirs de la Corniche des forts a ouvert
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi