Loisirs | | 30/04
Réagir Par

Roseraie du Val-de-Marne: près de 3000 variétés de roses à découvrir à L’Haÿ

Roseraie du Val-de-Marne: près de 3000 variétés de roses à découvrir à L’Haÿ © CD

En attendant les terrasses, cinémas, théâtres… la Roseraie du Val-de-Marne rouvre ce samedi 1er mai. L’occasion de se promener dans le vaste parc qui l’entoure avant de plonger dans ses 2900 variétés de roses. Histoire d’un lieu singulier.

Nichée dans un parc de 14 hectares, la roseraie se déploie comme un papillon à proximité du centre-ville de L’Haÿ-les-Roses et figure parmi les plus célèbres. Elle abrite notamment la plus importante collection de roses anciennes au monde.

A l’origine de cette composition, Jules Gravereaux. Né en 1844 à Vitry-sur-Seine, ce futur passionné de roses va d’abord faire son apprentissage dans la bonneterie et se retrouver ainsi dans la mercerie des époux Boucicaut, créateurs de ce qui va devenir l’un des plus prestigieux grands magasins parisiens, Le Bon Marché. Dans cette aventure commerçante, Jules Gravereaux gravit les échelons jusqu’à devenir associé à la mort du fondateur et cohéritier à la mort de madame Boucicaut. Fort de ce patrimoine, Jules Gravereaux va pouvoir prendre sa retraite dès l’âge de 44 ans et se retirer à la campagne, à L’Haÿ-les-Roses.

Il y achète un vaste domaine et fait aménager un jardin à l’anglaise (moins géométrique que le jardin à la Française, plus en recherche de points de vue, d’atmosphères). Ce dernier constitue aujourd’hui le parc départemental de la Roseraie de 14 hectares et est ouvert toute l’année, avec des aires de jeux, de sport, de pique-nique et aussi une variété d’arbres, de l’Orme de Sibérie au Platane d’Orient.

Le parc de la Roseraie aujourd’hui (vue GoogleMaps)

C’est dans l’ancien potager de ce vaste parc que Jules Gravereaux installe sa roseraie, dessinée en papillon sur environ 1,5 hectare par le jardinier-paysagiste Edouard André, à l’œuvre notamment dans la couronne de jardins qui entoure la ville fortifiée de Luxembourg et de nombreux parcs paysagers. Le passionné de roses multiplie les hybridations pour créer notamment des roses à parfum. Il participe aussi à la reconstitution de la collection de roses de l’impératrice Joséphine au château de la Malmaison et à la création de la roseraie du parc de Bagatelle ainsi que de celle de l’Élysée, indique sa fiche Wikipedia.

© Charles-Paul Renouard
Jules Gravereaux peint par Charles-Paul Renouard (1841-1919), huile sur toile conservée aux Archives départementales du Val-de-Marne

Aujourd’hui, la Roseraie du Val-de-Marne, propriété du Conseil départemental depuis 1968, tout comme le parc qui l’entoure, compte encore 11 000 pieds de roses issus de 2900 variétés.

Un audioguide pour se repérer dans les 13 collections

Celles-ci sont réunies en 13 collections et un audioguide permet de se trouver dans ce parcours. Voir sur le site de la Roseraie.

Rénovation de la collection Madame Gravereaux

A noter parmi ces 13 collections, la rénovation cette année de la collection Madame Gravereaux afin de renouer avec le concept d’origine : réunir de belles roses particulièrement adaptées à la production de fleurs à couper. “Elle intègrera des roses modernes ainsi qu’une variété de rose ancienne et botanique. La sélection sera concertée avec l’ensemble des obtenteurs français de roses, selon plusieurs critères tels que le parfum, la structuration, la résistance aux maladies, l’esthétique, etc. Du blanc au rouge, en passant par le violet, le jaune, le orange et le rose, les rosiers seront présentés dans un dégradé chromatique. Le dessin des futurs massifs est quant à lui à l’étude”, indique le département.

Jauge de 80 personnes

En raison de la pandémie de coronavirus, l’accès à la Roseraie sera limité à 80 personnes en même temps, avec un sens de visite unique, et les promenades guidées sont suspendues pour le moment (d’où l’intérêt d’écouter l’audioguide indiqué au précédent paragraphe).

Rendez-vous aux Jardins et Journées du patrimoine

Deux temps forts restent maintenus, celui des Rendez-vous aux jardins, une manifestation nationale destinée à découvrir les parcs et jardins partout en France, avec des animations. Cette année, ils se tiendront le 6 juin avec pour thématique “la transmission des savoirs”.

Le deuxième temps fort est celui des Journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre, sur le thème “Le patrimoine, tous compris!”

Informations pratiques

Ouverture du samedi 1er mai au dimanche 19 septembre 2021 de 10h à 19h.
Tarif plein : 4 € (demi-tarif : 2€).

Comment aller à la Roseraie du Val de Marne ?

Adresse : Rue Albert Watel 94240 L’haÿ-Les-Roses
Téléphone : 01 47 40 04 04

Accès par les transports publics
RER ligne B, station Bourg-la-Reine puis
bus 172 direction L’Echat-Parking jusqu’à l’arrêt Sous-préfecture – Eglise de L’Haÿ-les-Roses ou 192 direction Rungis-Marche International jusqu’à l’arrêt Sous-préfecture – Eglise de L’Haÿ-les-Roses
METRO 7 Porte d’Italie puis bus 186 direction Rond-Point Roosevelt jusqu’à l’arrêt Henri Thirard – Léon Jouhaux ou 184 direction Pasteur jusqu’à l’arrêt Sous-préfecture – Eglise de L’Haÿ-les-Roses
Jours fériés : METRO 7 Villejuif-L.Aragon + bus 286 direction Antony RER jusqu’à l’arrêt Tournelles

Accès en voiture
(Coordonnées GPS : Lat – 48° 46’ 35″ / Lon – 2° 20’ 6″)
RN 7, RN 20 ou A 86, puis RD 126
Parkings à proximité :
– parking municipal rue Albert Watel
– parking de la sous-préfecture
– parking Dispan de Floran

Pour en savoir plus sur la Roseraie du Val de Marne, voir son site Internet.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Roseraie du Val-de-Marne: près de 3000 variétés de roses à découvrir à L’Haÿ
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi