Circulation routière | | 23/11
Réagir Par

Rungis menace de bloquer les permis de construire si ses routes restent saturées

Rungis menace de bloquer les permis de construire si  ses routes restent saturées © Mairie de Rungis

Alors qu’il faut énormément de patience pour sortir de Rungis aux heures de pointe, le maire, Bruno Marcillaud menace de bloquer les permis de construire si des solutions de contournement ne sont pas envisagées.

Les bouchons s’accumulent au rond-point de l’Europe et au carrefour République, les deux carrefours qui permettent de quitter la commune de Rungis et de rejoindre les autoroutes A86 et A6. Des blocages récurrents qui ont fait l’objet de promesses de campagne lors des dernières municipales. Ce que n’a pas manqué de rappeler lle conseiller d’opposition Jérôme Hajjar dans une récente tribune. “Il y a plus d’un an était élue une nouvelle municipalité avec de multiples promesses. Aujourd’hui l’une d’elle concerne le plus grand nombre de Rungissois : la circulation rond-point de l’Europe. (…) Certes, certains matins la police municipale y est postée mais cela ne peut être une mesure pérenne. Où en est-on des projets pour enfin nous permettre de sortir de notre ville dans de bonnes conditions ?”

Problème, la ville n’est pas compétente sur les carrefours en question. Pour faire bouger l’Etat, il a donc décidé de faire pression en menaçant de bloquer les permis concernant l’extension en cours de la zone des entrepôts du MIN de Rungis, la construction d’un centre d’essai en vol sur la zone Icade et encore la construction du nouveau siège des douanes et d’un hôtel à l’entrée de la Sogaris.

Dans une lettre adressée le 15 novembre dernier à la préfète du Val-de-Marne, Sophie Thibault, Bruno Marcillaud, explique se réjouir de l’attractivité de son territoire et de l’arrivée “sur son bureau”, de nombreux projets pour les années à venir, mais explique que la situation est devenue intenable pour la population. “Avant de signer tout nouveau permis de construire ou d’accepter toute nouvelle implantation sur notre territoire, je souhaite que nous puissions nous réunir tous afin de trouver des solutions. Pour bien connaître notre environnement, nous pensons qu’il y en a. C’est pourquoi ce tour de table nous permettrait de les valider et d’en proposer d’autres”.

L’hypothèse d’une bretelle d’accès et d’une voie de contournement

Parmi les pistes proposées : la construction d’une bretelle d’accès vers Paris via la A106, semble la plus avancée. Bruno Marcillaud évoque une possible concrétisation à l’horizon 2023 et a assisté à une réunion où le projet a été évoqué avec le conseil départemental du Val-de-Marne et la Semmaris.

Le maire estime aussi que les nombreux véhicules venant de l’Essonne et traversent Rungis pour accéder aux autoroutes contribuent à cette saturation et, après s’être entretenu avec son homologue de Wissous, aimerait la création d’une voie de contournement longeant le nord de la plateforme aéroportuaire d’Orly. La commune a voté en ce sens l’acquisition d’une propriété avenue de la gare pour créer une assiette foncière, lors du conseil municipal du 14 octobre.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Rungis menace de bloquer les permis de construire si ses routes restent saturées
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi