Consommation | | 08/03
Réagir Par

Sceaux: La Ruche qui dit Oui ouvre son premier magasin en dur

Sceaux: La Ruche qui dit Oui ouvre son premier magasin en dur © Olivier Cochard

La Ruche qui dit Oui, plate-forme en ligne spécialisée dans la vente de produits locaux, a ouvert une première boutique “en dur”, à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, et se fixe pour objectif d’en ouvrir cinq autres cette année en Ile-de-France.

La plate-forme, qui “met en relation des producteurs locaux et des consommateurs”, proposait jusqu’à présent aux consommateurs de commander en ligne et de retirer les produits dans l’un des 800 points de retrait temporaires, ou “marchés éphémères”, un peu partout en France.

Le fonctionnement de cette boutique, qui doit proposer “des produits locaux, de saison et de qualité” et s’appuie sur un réseau de producteurs situés en Essonne, Seine-et-Marne, ou encore Hauts-de-France, est plus traditionnel et n’a pas pour objectif de faire office de point de retrait de commande.

“La ville de Sceaux entreprend depuis plusieurs années une dynamique forte en faveur du développement des commerces de proximité. C’est pourquoi la Ruche qui dit Oui a voulu s’y installer, pour y poursuivre son ambition première: recréer du lien et favoriser l’alimentation locale au sein des quartiers et des territoires”, explique l’entreprise dans un communiqué.

Fondée en 2011, elle avait lancé en 2017 “la Ruche à la maison”, un service de livraison à domicile à Paris et en Ile-de-France. L’entreprise s’est fixer comme objectif l’ouverture de cinq autres boutiques en Ile-de-France au cours de l’année 2021, a-t-elle précisé.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags alimentation, Entreprise, , producteurs,
Aucun commentaire pour Sceaux: La Ruche qui dit Oui ouvre son premier magasin en dur
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi