Consommation | | 08/12/2021
Réagir Par

Sucy-en-Brie et Emmaüs lancent un service de livraison de courses à vélo

Sucy-en-Brie et Emmaüs lancent un service de livraison de courses à vélo © FB

Ce mercredi en début d’après-midi, Lucas, un salarié en insertion de Val de Brie Emmaüs a livré les provisions de Martine, une retraitée habitant le centre-ville de Sucy-en-Brie, inaugurant le service Vélofcourses lancé par la ville et Emmaüs pour assurer la livraison gratuite des courses chez les commerçants locaux.

Ce nouveau service vient compléter le lancement d’une plateforme de commerce en ligne dédiée aux commerces Sucy of Courses, alors que ces derniers sortaient exsangues des confinements successifs.

Lire à ce sujet : Un site e-commerce pour les magasins de Sucy-en-Brie

“Cette crise nous a rappelé combien les commerces de proximité jouent un rôle fondamental dans l’équilibre de nos villes. Nous voulions aller plus loin dans les services que nous pouvions leur offrir ainsi qu’aux consommateurs”, expose Marie-Carole Ciuntu, maire LR de Sucy-en-Brie.

Cette option vise aussi à accompagner les travaux de modernisation du marché prévus à partir du 22 janvier jusqu’en septembre prochain. Ces travaux rue Maurice Berteaux entraîneront en effet le déplacement des commerces plusieurs centaines de mètres plus loin, à l’arrière du château, avec moins de places de stationnement à proximité.

7 emplois créés avec Emmaüs Val de Brie

Pour lancer ce service, c’est Emmaüs Val de Brie, déjà partenaire de la ville pour sa régie de quartier, qui a été retenu pour l’organiser en créant un chantier d’insertion par l’activité économique. L’association a recruté et encadre les six livreurs. Trois vélos électriques équipés de sacoches et de remorques, pouvant transporter jusqu’à quarante kilos de marchandises ont été fournis par la boutique spécialisée Giant qui s’est également chargée de former les livreurs.

“Nous avons aménagé un local à la fermette Halevy, travaillé sur l’informatique pour que le système interopère avec Sucy of Course (la plate-forme de e-commerce locale)”, détaille la maire.

Val de Brie Emmaüs (VBE) qui proposait essentiellement des prestations d’entretien de la maison et du jardin depuis 15 ans, a ainsi élargi ses activités et créé un poste d’encadrant et six emplois en insertion. “C’est un challenge intéressant à relever pour ces jeunes en recherche d’emploi ou en job étudiant. Trois équipes vont tourner pour le moment les jours de marché et le week-end. J’ai été présenter la démarche aux commerçants et ils ont tous adhéré”, explique Alicia Marian, qui chapeaute le dispositif pour VBE.

Trouver le modèle économique

Coût du service: 200 000 euros pour la première année. “Nous avons reçu une subvention de 50 000 euros de l’Ademe et de l’État, de 10 000 euros de la Région et de 6 500 euros du Département. Nous verrons ensuite le résultat mais si le succès est au rendez-vous, la ville ne pourra pas prendre en charge à elle seule ce dispositif qui est jusqu’à maintenant gratuit pour les commerçants et les clients”, prévient l’élue.

© Fb

Comment ça marche ?

C’est Martine, une retraitée arrivée à Sucy-en-Brie depuis quelques mois et habitant le centre-ville qui a testé le service en avant-première ce mercredi midi. “Je viens faire mon marché régulièrement et j’ai besoin de ma fille pour me déplacer car je ne marche pas sans ma canne et les jours de pluie, ma main libre est occupée par le parapluie. J’ai donc accepté de faire le cobaye aujourd’hui. J’ai été chez le boucher, le primeur et le traiteur italien. Ils m’ont tout mis dans des sacs et le jeune homme doit maintenant me les livrer chez moi”, se réjouit-elle.

Lucas, 21 ans, travaillait déjà depuis quelques mois pour VBE essentiellement pour des prestations de bricolages et de ramassage des déchets. “Je connais bien Sucy-en-Brie, je m’y suis déjà déplacé en vélo et il y a quelques pistes cyclables. Nous avons aussi un emplacement sur le guidon pour nous repérer avec le GPS d’un téléphone”.

Quelle différence avec les services de livraison des plateformes ? “C’est moins la course, nous ne sommes pas géolocalisés et puis l’intérêt c’est de pouvoir rendre un service aux gens”, ajoute Alexandre, un jeune homme d’Ormesson-sur-Marne qui cherche un emploi dans le domaine de la vente.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Sucy-en-Brie et Emmaüs lancent un service de livraison de courses à vélo
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi