Environnement | | 24/03
Réagir Par

Sucy-en-Brie: un drame à l’école de la Fosse rouge secoue le conseil municipal

Sucy-en-Brie: un drame à l’école de la Fosse rouge secoue le conseil municipal

Un enfant de 8 ans est mort ce lundi à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire alors qu’il se trouvait dans son école de la Fosse rouge, à Sucy-en-Brie. En fin de conseil municipal, l’élu d’opposition Vincent Giacobbi a fait référence à ce drame pour évoquer un dossier d’amiante. Indignée, la maire, Marie-Carole Ciuntu a levé la séance après s’être expliquée sur le dossier, rappelant qu’il n’y avait aucun rapport avec le drame de lundi.

Un élève de Sucy-en-Brie a perdu la vie ce lundi à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire. Malgré l’intervention rapide du Samu qui a tenté de le réanimer, l’enfant qui souffrait d’une malformation cardiaque n’a pu être sauvé. Ce drame a été évoqué le soir même en introduction du conseil municipal par la maire, Marie-Carole Ciuntu (LR), qui avait passé l’après-midi au contact des parents du défunt. “Si je vous en parle, c’est parce que c’est un événement terrible qui frappe notre commune”, a témoigné l’dile, ajoutant que la ville ferait tout son possible pour ne pas laisser la famille “seule face à ce drame.” Les différents points à l’ordre du jour, dont le rapport d’orientation budgétaire, ont ensuite été discutés et votés. Après un peu plus de deux heures de séance, le conseil touchait à sa fin avec un dernier point, celui des questions diverses.

Vincent Giacobbi, ancien membre de la majorité passé dans l’opposition lors de la précédente mandature et candidat LREM contre la maire en 2020, a souhaité pour sa part évoquer un diagnostic amiante réalisé dans l’école de la Fosse rouge en juillet dernier, estimant que la municipalité n’avait pas communiqué de façon suffisamment transparente sur les résultats. “Je rappelle, entre parenthèses, qu’un enfant a fait un malaise devant l’école, je ne fais pas de lien ni de corrélation”, a glissé l’élu.

“Il est mort ! L’instrumentalisation à toutes les sauces, c’est monstrueux. J’interromps la séance, il y a des choses qui humainement ne sont pas possibles”, a coupé court la maire. S’en sont suivies quelques minutes de tensions au cours desquelles Vincent Giacobbi a demandé une réponse à sa question alors que Marie-Carole Ciuntu présentait ses excuses à la famille pour cette passe d’armes, et condamnait les propos de l’élu.” J’ai évoqué lors de mon propos, sans faire de lien, le décès du petit garçon intervenu le jour même qui était élève de l’école de la Fosse Rouge. Mon regret c’est d’avoir donné l’opportunité à Marie-Carole Ciuntu de se dérober encore une fois sur cette question en faisant un étalage inapproprié d’indignation qui n’avait pas sa place”, estime de son côté Vincent Giacobbi.

La maire qui avait également été sollicitée sur le sujet par des parents d’élèves, a ensuite donné des précisions concernant la situation sanitaire de l’école. “S’il y avait un quelconque problème d’amiante dans l’école, elle serait immédiatement fermée. Une présentation avec les élus, la direction technique a été faite, les PV de conseils d’école en témoignent. Toutes ces questions deviennent purement politiques, dénuées de lien avec la réalité. Nous avons même acquiescé pour faire des analyses lorsque le nombre d’élèves sera plus important pour apporter tous les éléments de transparence”, a-t-elle expliqué avant de clore la séance.

Un établissement sous surveillance l’été dernier

A l’origine de cette question sanitaire, des dalles vinyle contenant de l’amiante. Une enseignante qui enseignait depuis une quinzaine d’années dans cette école a été mise en arrêt en 2020 pour une maladie soupçonnée d’avoir été provoquée par l’amiante. En juillet, un laboratoire a réalisé un diagnostic dans une partie de l’établissement. La communauté éducative s’est inquiétée de longs mois de ne pas avoir pu accéder aux résultats. En janvier 2021, une réunion de restitution a eu lieu en présence de Christophe Chartrain, maire-adjoint en charge des affaires scolaires. L’élu avait alors expliqué qu’aucune fibre d’amiante n’avait été retrouvée mais s’était d’abord refusé à communiquer des documents par crainte qu’ils soient mal interprétés. Les parents d’élève avaient alors menacé de saisir la commission d’accès au documents administratifs (Cada). Le rapport final du bureau d’étude a depuis été communiqué mais une part de défiance subsiste chez certains membres de la communauté éducative.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Sucy-en-Brie: un drame à l’école de la Fosse rouge secoue le conseil municipal
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi