Transports | | 19/05
Réagir Par

Tramway T9: Keolis réagit aux incidents d’exploitation

Tramway T9: Keolis réagit aux incidents d’exploitation © Facebook Sureté RATP : GSPR

En service depuis environ un mois, le tramway T9, qui relie le centre-ville d’Orly à la porte de Choisy à Paris, a été ces derniers jours au cœur de controverses pour des incidents d’exploitation. L’exploitant Keolis entend rassurer les usagers et riverains de cette ligne de transport.

Si la livraison du tramway T9 a été unanimement saluée le 10 avril dernier, l’ouverture à la concurrence de la gestion de cette ligne par la présidente de la région Île-de-France et de son autorité régulatrice des transports, Ile-de-France Mobilités (IDFM), est un sujet clivant. Keolis, qui a remporté le marché pour la gestion des trams de la ligne 9 est donc particulièrement scruté par les partisans de la régie.

Incidents techniques, pannes, accidents, au cours de ce premier mois d’exploitation, les tramways ont essuyé les plâtres et au cours du week-end, les griefs se sont multipliés suite au partage massif de la photographie d’une rame ayant embouti un poteau.

“Durant une manœuvre au terminus de la station Orly – Gaston Viens, une rame du tramway de la ligne T9, sans voyageurs, est entrée en collision à faible vitesse avec un poteau dans la zone de retournement du terminus. Seuls des dégâts matériels ont été constatés, aucune personne n’a été blessée. Le trafic de la ligne en a été fortement perturbé jusqu’à la reprise normale du service à 17h30. A l’heure actuelle, les causes exactes de l’incident ne sont pas connues. Une enquête est en cours pour déterminer avec précision les causes de cet incident”, explique-t-on chez Keolis.

Pour l’adjoint au maire de Paris et administrateur à IDFM, le communiste Jacques Baudrier, c’est la mise en concurrence qui en est la cause. “Il y a déjà eu 5 accidents en 1 mois et demi. Valérie Pécresse a refusé d’attribuer directement l’exploitation a la RATP de cette ligne de tramway T9 et choisi une entreprise d’abord pour le coût le plus bas. Bas coût, bas service”, a-t-il expliqué à BFM Paris.

Une gestion des ressources humaines contestée

Les opposants à la libéralisation de l’exploitation des nouvelles lignes de transport en commun en Île-de-France, et en particulier du tramway T9, ont également expliqué être confronté à une pénurie due à une série de démissions, en partageant des offres d’emplois de conducteur de Keolis Ouest Val-de-Marne, pour des postes de conducteur.

De son côté, le porte-parole de Keolis assure qu’il n’a eu, à ce jour, aucune démission à déplorer. “70 conducteurs et conductrices de tramway ont été recrutés pour assurer les services du tramway T9. 9 départs ont été enregistrés durant la période d’essai des salariés, soit à l’initiative de l’entreprise pour des personnes n’ayant pas satisfait aux exigences de sécurité de Keolis dans le cadre du programme de formation et d’habilitation des conducteurs, soit à l’initiative de salariés ayant invoqué des motifs d’ordre personnel”.

Problème de nuisances sonores à Paris

Autre grief, les riverains se plaignent des grincements provoqués par le passage des rames sur plusieurs tronçons de la ligne, notamment dans sa partie parisienne. “Nous travaillons pour trouver une solution le plus rapidement possible. Île-de-France Mobilités, Alstom et Keolis échangent actuellement avec le Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés (STRMTG) pour autoriser la mise en service d’un « graisseur de rail », un équipement installé sur une rame de tramway permettant de diffuser de la graisse sur le rail, qui améliorera la tranquillité et la qualité de vie des riverains du tramway T9″, détaille sur ce point un représentant du transporteur.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Tramway T9: Keolis réagit aux incidents d’exploitation
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi