Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Economie | | 11/05
Réagir Par

Usine Renault de Choisy-le-Roi: accord avec les syndicats pour transférer l’activité

Usine Renault de Choisy-le-Roi: accord avec les syndicats pour transférer l’activité © PA Pelaz

Un accord sur les conditions de départ des salariés de l’usine Renault à Choisy-le-Roi a été conclu entre les syndicats du site et la direction. L’activité s’arrêtera fin 2022 en vue de fermer l’usine du Val-de-Marne. Sur place, les acteurs locaux souhaitent créer un pôle d’économie circulaire.

Cet accord, “validé par l’administration”, a été signé fin mars par “tous les syndicats représentatifs du site: FO, CFE-CGC, CFDT”, a confirmé à l’AFP la direction du constructeur automobile.

En présentant fin mai 2020 un plan d’économies et de suppressions d’emplois (15 000 dans le monde, dont 4 600 en France), le groupe Renault avait annoncé sa décision de fermer l’usine de Choisy-le-Roi et de transférer ses activités de rénovation et recyclage de pièces dans l’usine de Flins (Yvelines).

Pour FO, première organisation syndicale à Choisy-le-Roi, avec cet accord, “la priorité a été de donner une solution pour tous les salariés sur la base du volontariat”, avec les “mesures nécessaires pour accompagner celles et ceux qui souhaiteront aller à Flins, qui préféreraient poursuivre leur activité sur un autre site Renault, ou qui choisiraient de quitter l’entreprise“, a souligné le syndicat dans un communiqué. 

L’accord, validé fin avril par l’administration selon FO, prévoit ainsi pour les salariés acceptant le transfert à Flins une “prime de mutation spécifique” et différentes “aides à la mobilité” (avec ou sans déménagement), d’après le texte consulté par l’AFP. Pour ceux voulant rester dans le groupe, mais ailleurs qu’à Flins, sont notamment prévues une “priorité de recrutement” sur certains postes, la possibilité de formations, des aides financières et une “prime de mutation spécifique”.

Pour les salariés en fin de carrière, l’accord prévoit un dispositif de pré-retraite permettant une “dispense d’activité” pendant quatre ans maximum avant le départ à la retraite. Le texte contient aussi la possibilité de quitter Renault via une rupture conventionnelle collective (RCC) pour rejoindre un autre emploi ou une création d’entreprise. L’accord est valable jusqu’à fin 2022 (1er janvier 2023 pour les pré-retraites).

“À ce jour”, sur les 220 personnes qui travaillent à Choisy-le-Roi, seulement “70 salariés veulent aller à Flins” et “95 veulent rester dans le groupe” dans une autre entité, a indiqué lors d’une visioconférence de presse Samir Slim, responsable FO à Choisy. 

L’usine de Flins, où la production de voitures neuves doit s’arrêter après 2024, doit être reconvertie en centre de rénovation, réparation et recyclage (véhicules, batteries, pièces…).

Quel devenir pour le site de Choisy-le-Roi ?

Restera à décider du devenir du site lui-même. Localement, la ville et plusieurs partenaires économiques comme la CCI du Val-de-Marne travaillent à un projet de campus de l’économie circulaire agrégeant entreprises, formation, ressourceries industrielle et grand public. Pour l’heure, une étude de faisabilité, désormais financée à 100%, doit être lancée incessamment. “Nous sommes en train de choisir le prestataire, indique Géraldine Frobert, directrice de la CCI 94. L’étude sera disponible en septembre.” Si du côté de la ville, le maire, Tonino Panetta (LR), a déjà prévenu qu’il n’était pas question que le site quitte sa vocation économique, les terrains restent à ce jour la propriété de Renault. Le futur projet sur place restera donc conditionné aux attentes du constructeur automobile par rapport au site.

Il reste encore un peu de temps pour en discuter. “L’activité ne sera transférée qu’en décembre 2022 et l’usine ne devrait pas fermer immédiatement”, indique Samir Slim, joint au téléphone par 94 Citoyens. Que deviendra le site ensuite ? “Nous avons posé la question. La direction nous a indiqué que pour l’instant, elle était ouverte à tout.”

Lire sur le sujet :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Usine Renault de Choisy-le-Roi: accord avec les syndicats pour transférer l’activité
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi