Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Santé | Ile-de-France | 19/09
Réagir Par

Vaccination contre la Covid en Ile-de-France: fortes disparités sociogéographiques

Vaccination contre la Covid en Ile-de-France: fortes disparités sociogéographiques
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page

Deux-tiers de la population d’Ile-de-France étaient vaccinés (2ème dose comprise) contre la Covid-19 à date du 12 septembre, et près de 82% des plus de 19 ans. La vaccination reste très soutenue chez les 12-17 ans. Les disparités géographiques, corrélées à la proportion de populations à fort indice de défavorisation, restent en revanche très fortes.

Le pic de la vaccination contre la Covid-19 en Ile-de-France a été atteint la semaine du 19 juillet, après l’allocution d’Emmanuel Maron imposant le passe sanitaire dans un certain nombre de lieux. Cette semaine là, plus d’1 million d’injections ont été réalisées, 1ère et 2ème dose confondues. Le rythme s’est ensuite ralenti durant tout le mois d’août.

Depuis l’automne 2020, 94 Citoyens fait le point chaque semaine sur l’évolution de la pandémie de Covid-19, son impact à l’hôpital, et, depuis ce printemps, l’évolution de la vaccination.
Avertissement : les données par département et par ville relatives à la vaccination proviennent désormais de l’Assurance Maladie et non plus de Santé Publique France, afin de tenir compte du lieu de résidence et non du lieu de vaccination.

Depuis la fin décembre, ce-sont plus de 8 millions de personnes qui ont reçu leurs 2 doses de vaccin contre la Covid-19 en Ile-de-France.

Sur le graphique ci-dessous (chiffres Santé publique France), le nombre total d’injections par semaine est en gris, le nombre de premières injections en orange et le nombre de secondes injections en vert. Faire glisser la souris sur le graphique pour visualiser les chiffres.

Depuis cet été, c’est la vaccination des 12-17 ans qui a bondi. Pleinement démarrée la semaine du 21 juin, elle s’est accélérée durant tout l’été et à date du 6 septembre, ce-sont plus d’un demi-million de jeunes franciliens de cette tranche d’âge qui avaient reçu une première dose.

Le tableau ci-dessous (chiffres Santé Publique France) témoignent de l’explosion de la vaccination des 12-17 ans à partir de la fin juin.

Dans le tableau ci-dessous (Chiffres de l’Assurance maladie), la population des 0-19 ans, en réalité essentiellement les 12-19 ans, est représentée en jaune. Celle des plus de 75 ans est en vert.

Au-delà des classes d’âge, le taux de vaccination varie largement en fonction des villes de la métropole parisienne, entre Saint-Mandé, Neuilly-sur-Seine et Vaucresson qui affichent des taux de vaccination des plus de 19 ans à plus de 85% et Dugny qui en compte moins de 60%, formant une queue de peloton avec Clichy-sous-Bois, Villetaneuse, Stains et Valenton. Une fracture géographique et socio-économique comme le montre la carte ci-dessous. Une fracture qui se retrouve dans toutes les tranches d’âge, même si légèrement moins marquée chez les plus de 75 ans. Voir ci-dessous les différents onglets cartographiques. (Source : Assurance Maladie, chiffres du 12 septembre)

Entre le premier décile le plus favorisé du point de vue socio-économique (le n°1) et le décile le plus défavorisé (10), l’écart de taux de vaccination est en effet remarquable, passant de 82% des plus de 19 ans dans le décile 1 à 63% dans le dernier décile, et 70% à 48% dans la population entière. Voir ci-dessous le comparatif par décile (chiffres Assurance Maladie).

Or, la répartition des populations appartenant au premier ou au dernier décile varie fortement en fonction des villes et départements, comme l’illustrent les deux tableaux ci-dessous, qui permettent de comprendre les disparités géographiques.

Le premier graphique montre le nombre d’e personnes du premier décile et le nombre de personnes vaccinées parmi cette population (tous âges confondus). Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines y figurent en tête.

Le deuxième graphique montre le nombre de personnes du dernier décile et leur taux de vaccination. Cette fois, c’est la Seine-Saint-Denis qui caracole en tête, suivie du Val d’Oise mais aussi des Yvelines (qui figure aussi en 3ème position du 1er décile, témoignant d’importants contrastes au sein de ce département.

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le coronavirus continue de refluer en Ile-de-France
Handicap: les suspensions pour non vaccination affectent l’Institut Le Val Mandé
Appel aux volontaires pour expérimenter les risques de Covid en boite de nuit
Un centre de vaccination éphémère à l’université de Créteil
100 classes fermées pour Covid-19 en Seine-Saint-Denis
Coronavirus en Ile-de-France: nouvelle décrue hospitalière
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page
3 commentaires pour Vaccination contre la Covid en Ile-de-France: fortes disparités sociogéographiques
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi