Santé | | 29/06
Réagir Par

Vaccination sans rendez-vous à Rosny 2

Vaccination sans rendez-vous à Rosny 2 © Charles Henry
Centres de vaccination à Rosny-sous-Bois : Voir la page

« J’ai convaincu mon mari de se faire vacciner », se félicite Djénéba qui attend que Guédé se fasse enregistrer à l’accueil sans-rendez-vous avant d’être pris en charge par un médecin. Depuis le 19 juin, le centre de vaccination de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) s’est déplacé dans le très fréquenté centre commercial Westfield Rosny 2.

Pour Djénéba et Guédé, ce détour n’était pas prévu mais le couple de quadras est tombé sur le centre en allant faire des courses à l’hypermarché. L’occasion a fait le larron. Siam et Rachida, deux jeunes femmes qui travaillent dans une boutique de l’autre côté du centre sont venues par le bouche à oreille : « C’est un agent de sécurité qui nous a dit que ce centre avait ouvert. Comme on a fini notre service, on en profite! »

Une fois le questionnaire de vaccination rempli, un médecin vérifie que tout est en ordre avant de diriger les personnes vers les infirmières. Le centre compte huit box tenus par des médecins : certains sont libéraux à Rosny-sous-Bois, d’autres travaillent au Samu 93 ou sont internes dans des hôpitaux du département. Deux types de vaccins y sont proposés, le Pfizer/BioNTech et le Moderna, tous deux conçus à partir de la même technologie, l’ARN messager.

A lire : Passe sanitaire : où se faire vacciner ou dépister dans le département

Pour assurer le fonctionnement du site, « deux équipes de 14 personnes employés par la mairie se relaient chaque semaine », détaille Jacqueline, conseillère en prévention de la municipalité et responsable administrative du centre. Parmi eux, des fonctionnaires comme Kamel qui assure la fluidité l’espace d’attente avant l’entretien avec les médecins. « C’est un travail de patience et de diplomatie », confie-t-il. La ville a aussi recruté des étudiants et des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA).

700 à 800 doses par jour

A l’origine, c’est le docteur Bernard Benchimol qui a pris l’initiative de créer un centre de vaccination à Rosny-sous-Bois où il exerce comme médecin libéral. Le premier centre a ouvert le 24 mars à la halle sportive Langevin-Wallon. Depuis, la préfecture a proposé de le transférer à Rosny 2 qui s’était porté volontaire pour cet accueil. « Le déménagement s’est fait en 24 heures dans la soirée du vendredi au samedi 19 juin », précise Bernard Benchimol.

« Nous avons eu à cœur de nous mobiliser pleinement pour participer à l’effort collectif de lutte contre le covid et pour favoriser la retour à une vie normale, développe Julie Verjux, directrice de Westfield Rosny 2. Début juin, nous leur avons proposé de leur mettre à disposition cet espace de 1 000 m2 [en comptant les réserves]. Nous contribuons aussi à cet effort en matière de communication par le biais de nos réseaux sociaux, à travers le déploiement d’une signalétique à l’intérieur et à l’extérieur du centre, ainsi qu’à travers des annonces sonores. »

« Ce centre a pour avantage de permettre la vaccination sans rendez-vous et, d’une certaine manière il est plus confortable puisqu’il est climatisé. D’autre part, nous pouvons toucher un public plus large. Il y a près de 250 000 visiteurs qui fréquentent Rosny 2 chaque semaine », motive Virginie Lefelle, conseillère municipale en charge de la santé.

Pour l’instant, le Dr Bernard Benchimol estime à environ 700 à 800 le nombre de doses administrées par jour, dont 100 à 200 concernent des personnes n’ayant pas pris rendez-vous, candidats à une première injection.

Dans la salle de repos où doivent patienter entre 15 minutes et une demi heure les personnes qui ont été vaccinées, Massim, 27 ans, Rosnéen, a pris rendez-vous sur Doctolib. « Comme j’ai déjà eu le covid, je n’ai eu qu’une seule dose à faire. Maintenant je vais aller faire les magasins », se projette-t-il. Imale, 40 ans, est venu avec sa fille. « Je n’étais pas au courant du changement d’adresse. Je suis d’abord allé au gymnase et j’ai trouvé portes closes. Mais ce n’est pas important. J’ai maintenant reçu ma deuxième dose », raconte-t-elle.

Patrick, 59 ans, vient de Gagny : « A l’époque, pour la première dose, il n’y avait pas de possibilités d’avoir le vaccin Moderna, alors je me suis rendu au gymnase de Rosny », relate-t-il. Il y aussi des Parisiens comme Santiago, un habitant du 14ème arrondissement qui a fait sa première injection au stade de France, tandis que Julie, 22 ans, assise aux côtés de sa mère, vient du 19ème arrondissement. « Franchement c’est super efficace, je vais pouvoir partir en vacances l’esprit tranquille. » Seule ombre au tableau, le bourdonnement incessant provenant des allées du centre commercial. « Rien que pour ça, ils devraient nous donner du paracétamol, » taquine Carmen, une Rosnéenne qui a emmené Sahbi, son fils de 17 ans, se faire vacciner.

Le centre de vaccination restera ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 19h jusqu’à la fin août, date à laquelle un nouveau magasin va u préparer son ouverture pour l’automne.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Un centre de vaccination éphémère à l’université de Créteil
100 classes fermées pour Covid-19 en Seine-Saint-Denis
Coronavirus en Ile-de-France: nouvelle décrue hospitalière
Coronavirus en Ile-de-France: la 4ème vague poursuit son reflux
Vaccination contre la Covid en Ile-de-France: fortes disparités sociogéographiques
Opération vaccination au lycée du Perreux-sur-Marne
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Vaccination sans rendez-vous à Rosny 2
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi