Santé | Val-de-Marne | 16/11/2021
Réagir Par

Val-de-Marne: la préfecture s’interroge sur le devenir des centres de vaccination

Val-de-Marne: la préfecture s’interroge sur le devenir des centres de vaccination © Nogent-sur-Marne

Quelques jours après l’annonce du président de la République de l’obligation pour les personnes âgées de plus de 65 ans de faire un troisième dose vaccinale pour conserver son passe sanitaire, les élus du département ont interpellé la préfète sur la façon dont cette campagne allait être gérée.

Le conseiller départemental Daniel Guérin a fait les calculs. D’ici le 15 décembre, il va falloir vacciner en Val-de-Marne environ 140 000 seniors d’une troisième dose. “Cela va être challenge considérable pour les pouvoirs publics. Les communes qui le souhtaitent et ne disposent pas d’un centre de vaccination permanent doivent pouvoir avoir un centre temporaire. A Villeneuve-le-Roi et Ablon-sur-Seine, nous nous rendions jusqu’à maintenant au centre d’Orly mais je ne pense pas qu’il soit en capacité d’absorber cet afflux”.

Vers une réduction des centres de vaccinations au profit de l’aller-vers

La préfète Sophie Thibault a réagi en faisant remarquer que le nombre de doses administrées par les centres de vaccination s’affaissaient. “L’idée n’est pas de multiplier les centres de vaccination. Nous en avons 16 en Val-de-Marne. A titre de comparaison, mon homologue dans le Val-d’Oise a réduit leur nombre à 5 pour tout le département ! Le nombre de vaccination dans les centres existants est de plus en plus faible, ils réduisent leurs plages horaires. Il faut se réinventer, basculer vers la médecine de ville, faire de l’aller-vers comme l’a fait par exemple Pierre Garzon en utilisant des bus à Villejuif. Le centre communal statique n’est peut être plus la bonne réponse”.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Val-de-Marne: la préfecture s’interroge sur le devenir des centres de vaccination
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi