Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Politique | Val-de-Marne | 06/01
Réagir Par

Val-de-Marne: les vœux du département 100% en ligne

Val-de-Marne: les vœux du département 100% en ligne © CD94
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Contexte sanitaire oblige, le hall de la préfecture ne s’est pas rempli à craquer des élus, associatifs et autres acteurs du département ce premier mardi soir de janvier, traditionnel rendez-vous des vœux du président du Conseil départemental. A l’instar des maires du Val-de-Marne, Christian Favier a adressé ses vœux dans une vidéo symboliquement enregistrée depuis le musée d’art contemporain du département, le MacVal.

“Je formule le vœu que cette pandémie soit l’antidote contre les coupes
budgétaires pratiquées dans le service public hospitalier. Les citoyens
ont exprimé leur attachement à l’hôpital public : ils doivent être
entendus et demandent des actes !”,
enjoint le président du département avant de s’exprimer sur les conséquences économiques et sociales de la crise.

“Les 100 milliards promis [par l’État] doivent être accessibles aux petites et moyennes entreprises et aux collectivités, sans que cela ne devienne le parcours du combattant. Car l’impact sur l’emploi est considérable. Il s’est fait ressentir dès les premiers jours du confinement. Par exemple, le Département enregistre plus de 5000 nouveaux allocataires du RSA depuis un an. C’est inédit et à la hauteur de la crise sociale que nous traversons. Malgré cela, l’État n’a pas prévu d’aide exceptionnelle en direction des Départements pour payer les allocataires”, rappelle l’élu, citant des secteurs particulièrement touchés comme la culture, la restauration, le tourisme, la plateforme aéroportuaire d’Orly.

Alors que l’année 2021 sera celle des élections départementales, l’élu n’a pas fait d’annonce concernant sa candidature ou non à sa réélection et s’est abstenu de faire le bilan des actions départementales. Dans sa seconde partie d’allocution, il a choisi de mettre l’accent sur les défis environnementaux en insistant sur les projets structurants en cours en matière de transports collectifs et en enjoignant à miser sur le territoire pour redévelopper le fret ferroviaire, à commencer par le train de primeurs Perpignan Rungis qui doit reprendre du service.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Plus de 10 000 vaccinés contre la Covid-19 en Val-de-Marne

Le trafic des aéroports parisiens en chute libre

Vaccination: le Val-de-Marne a fait le plein de RDV jusqu’en mars

Rationnement des vaccins en Ile-de-France: l’ARS s’explique

Val-de-Marne: coup d’envoi des vaccinations en Ehpad

Sucy-en-Brie: le centre de vaccination Covid s’inquiète des restrictions de doses

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi