Politique | Val-de-Marne | 28/06
Réagir Par

Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite

Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite © Fb

Seul département dirigé par le parti communiste avec ses alliés socialistes et écologistes, sans discontinuer depuis 1976, le Val-de-Marne a été conquis par l’union de la droite et du centre ce dimanche 27 juin. Les espoirs à gauche ont été douchés vers 22h45, lorsque les résultats des cantons clés ont commencé à remonter.

Avant le triomphe, la droite départementale s’est d’abord heurtée à un plafond de verre dans le canton d’Orly. A peine trois quart d’heure après la fermeture des bureaux de vote, le maire de Villeneuve-le-Roi, Didier Gonzales a annoncé les scores dans sa ville 54,17% pour lui, 45,83% pour le binôme Janodet-Guérin, 346 voix d’écart. “C’est rien, elle va refaire son retard”, promet un soutien devant l’hôtel de ville d’Orly. Vers 22 heures, Imène Ben Cheikh, première adjointe et remplaçante de Christine Janodet entre tout sourire dans le hall. Quelques minutes plus tard, sous la pluie, à l’abri d’une verrière, Christine Janodet lit les résultats sous les applaudissements. “Je me félicite de notre score qui ancre le choix de la solidarité, de la proximité, mais aussi de l’avenir. A Orly, je me félicite de la victoire des forces de gauche”. Dans un mouchoir de poche, le binôme de sortants l’emporte avec 51,22% des suffrage, et 205 voix d’avance.

© FB

Le vent tourne quelques minutes plus tard. A L’Haÿ-les-Roses d’abord, la droite, qui avait gagné le canton en 2015 mais semblait un peu fragilisée au premier tour, se maintient grâce notamment à une progression dans la ville de Fresnes. Au final, le binôme Madelin-Novak obtient 51,92% des suffrages du canton contre 48,08% pour le tandem Moualhi-Sadane, soit 423 voix d’écart).

Choisy-le-Roi s’offre près de 1000 voix d’avance

Devant l’hôtel de ville de Choisy-le-Roi, une berline s’est garée devant la grille, déposant le sénateur LR Christian Cambon venu soutenir le maire Tonino Panetta. Après une laborieuse proclamation de résultats du premier tour (la candidate LREM Amandine Mackako a annoncé durant l’entre-deux-tours un recours et une plainte), la proclamation s’est faite attendre mais déjà vers 22h30, le maire Tonino Panetta, le parlementaire, les élus et soutiens présents savouraient la victoire. Dans ce canton, ce ne sont pas quelques centaines de voix d’avance que se sont offerts le maire et sa binôme Kristell Niasme, mais près d’un millier. 959 exactement, alors que moins de 8500 personnes ont été voté sur plus de 28 500 inscrits.

“On a écrit l’histoire”, lâche Kristell Niasme, 1ère adjointe à Villeneuve-Saint-Georges. Au même moment, les deux cantons de Champigny-sur-Marne tombent, pas encore officiellement mais c’est tout comme, l’équipe de campagne de Christian Favier annonce “la bascule à droite” du département. “C’est inimaginable, je ressens une émotion énorme et ai encore du mal a y croire”, réagit le sénateur, jeune conseiller municipal dans les années 70 lors de la brève et unique gouvernance de droite, “c’est dire le nombre de défaites qui ont précédé ce soir !”.

Une visite de médecin à la préfecture

A l’hôtel de département, où quasiment personne ne s’était rendu dimanche dernier, des élus d’Ensemble réveillons le Val-de-Marne (LR-Libres-UDI) ont débarqué par grappes à partir de 23h15, attendant depuis la mezzanine du grand hall l’arrivée d’Olivier Capitanio. “Alors, il n’y a pas d’ambiance ici ?“, s’impatiente Patricia Korchef-Lambert, réélue avec Nicolas Tryzna sur le canton de Thiais. La liesse s’exprime lorsque le maire de Maisons-Alfort pénètre finalement dans la préfecture, sous les applaudissements et devant les caméras de télévision qui se sont pressées dans le seul département francilien où la donne a changé.

“Je n’osai même pas y croire”, souffle la sénatrice LR Catherine Procaccia, en embrassant Olivier Capitanio. “Décidément cette soirée est historique, on a gagné le département, et on peut à nouveau se faire la bise”, lâche le député LR Michel Herbillon, ancien maire de Maisons-Alfort. Le sénateur Laurent Lafon, la maire de Vincennes, Charlotte Libert-Albanel et la nouvelle conseillère départementale Odile Séguret sont aussi au rendez-vous, représentant l’UDI qui sort bien son épingle du jeu avec pas moins de 4 élus dans la nouvelle assemblée, de quoi constituer le groupe de centre droit. “Cette victoire était une évolution naturelle. Au vu de toutes les villes gouvernées par des maires de la droite et du centre, c’est le témoignage de la satisfaction de nos citoyens dans la manière dont nous gérons ces collectivités”, commente Dominique Le Bideau, conseillère sortante.

C’est ensuite à Maisons-Alfort que s’est poursuivie la fête. L’installation du nouveau conseil départemental est prévue ce lundi 1er juillet dans la matinée.

Lire aussi : Départementales : la droite prend le Val-de-Marne (Tous les résultats par canton et le direct de la soirée avec les réactions des élus)
Les 50 conseillers départementaux du Val-de-Marne

© C Procaccia
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

A lire aussi sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Départementales et régionales en Val-de-Marne: participation en hausse à 12h
Départementales Val-de-Marne 2ème tour: candidats et mode d’emploi
Départementales Val-de-Marne 2me tour: gauche unie face à la droite mais duels internes
Départementales Vitry-sur-Seine: recours en justice suite aux bulletins manquants
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne Lire tous nos articles sur les régionales 2021 en Ile-de-France

A lire aussi sur les régionales 2021 en Ile-de-France

Réélue présidente d’Ile-de-France, Valérie Pécresse veut aller vite
Régionales Ile-de-France: les 22 élus en Val-de-Marne
Régionales Ile-de-France: Valérie Pécresse réélue haut les voix
Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Départementales et régionales en Val-de-Marne: participation en hausse à 12h
Lire tous nos articles sur les régionales 2021 en Ile-de-France
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi