Associations | | 26/02
Réagir Par

Valenton : la construction du centre culturel franco-turc sur la sellette

Valenton : la construction du centre culturel franco-turc sur la sellette
Centres de vaccination à Valenton : Voir la page

Voilà sept ans que l’association franco-turque du Val-de-Marne (ACFT 94) planche sur un complexe culturel à Valenton, au Champ Saint-Julien. Le chantier a commencé il y a quelques mois mais le nouveau maire de la commune et son homologue de Villeneuve-Saint-Georges préféreraient y créer un écoquartier.

A l’horizon 2022, un grand complexe culturel et cultuel pourrait dominer le quartier du Champ Saint-Julien, en limite de Valenton et de Villeneuve-Saint-Georges, où se trouve un parc départemental, quelques commerces, un parc d’activité et des quartiers d’habitation. Derrière les palissades qui encerclent un losange d’environ 1500 m2, coincé entre la route et un magasin Lidl abandonné, une pelleteuse achève les travaux d’excavation entamés cet automne.

Le projet, initié par l’association culturelle franco-turque du Val-de-Marne (ACFT 94), doit abriter une salle polyvalente, une salle de culte, une médiathèque, trois salles de classes, une salle de jeu et quatre logements, Jusqu’à présent, les activités de l’ACFT 94 (cours de turc et de français, peinture, couture, sport, karaté, soutien scolaire, musique, folklore, kermesses) se déroulent dans un local voisin.

C’est grâce à une hypothèque sur ce bien, à des appels à financement participatif et à un emprunt que l’association est parvenue à lever les 3 millions d’euros nécessaires pour financer le projet. Le Conseil départemental du Val-de-Marne, qui a vendu la parcelle au prix évalué par les domaines, a également accepté de se porter caution pour faciliter l’obtention du prêt bancaire.

© Fb

Les nouveaux maires de Valenton et Villeneuve-Saint-Georges préféreraient construire un écoquartier

Le projet était sur des rails jusqu’à ce 15 janvier. A cette date, le tribunal administratif de Melun est saisi d’une requête en référé-expertise de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges. La commune a demandé au juge de nommer un expert afin de contrôler les parcelles cadastrales du futur centre. Objectif : arrêter tout simplement le projet. «Je veux profiter de l’ANRU pour transformer cet espace en poumon vert. Nous voulons également procéder à l’extension de l’école Jean Zay toute proche. Les habitants de ce quartier ont besoin de nature et non d’un bâtiment de cinq étages», s’explique Philippe Gaudin, le nouveau maire DVD de Villeneuve-Saint-Georges.

De son côté, le nouveau maire de Valenton, Metin Yavuz (DVD), partage le même avis que son voisin mais a renoncé à tenter de faire annuler le permis octroyé par sa prédécesseure, Françoise Baud (PCF), en janvier 2020. Il reconnaît en revanche avoir demandé à la direction de l’association de réaliser son projet ailleurs, assurant leur avoir proposé deux autres terrains. «En plus du projet d’ecoquartier, il y a déjà une tension sur le stationnement au Champ Saint-Julien, sans parler de la départementale très encombrée. Même les fidèles auront des problèmes pour se garer. Ce complexe va drainer un nombre important de visiteurs venant de toute la région et nous bloquer pour nos futurs projets», justifie l’élu.

Le sénateur Christian Cambon en appelle à l’ambassadeur de Turquie pour discuter

Pour mettre fin au projet, les deux édiles ont également sollicité Christian Cambon (LR), sénateur du Val-de-Marne et président de la Commission des affaires étrangères. «J’ai d’abord consulté le préfet du Val-de-Marne qui m’a indiqué que les délais de recours étaient dépassés. J’ai ensuite obtenu une rencontre au ministère de l’Intérieur à laquelle Gérald Darmanin nous a fait la surprise de participer. Il nous a dit qu’il suivrait le dossier avec attention parce que nous avons relevé des faits étranges comme un avis défavorable du Syage et une volte-face en quinze jours de la commission pour les établissements recevant du public. Mon souci était de trouver un terrain d’entente et, connaissant l’ambassadeur de Turquie en France comme quelqu’un de courtois, je lui ai proposé d’organiser une rencontre entre cette association franco-turque et Metin Yavuz, lui-même franco-turc», détaille le sénateur.

L’association dénonce le recours à l’ambassade de Turquie et soupçonne un règlement de compte politique

De quoi susciter le malaise au sein du comité directeur de l’ACFT 94. «Le permis de construire a été affiché quatre mois de plus que prévu à cause de la Covid-19, pourquoi ne pas avoir attaqué le projet à ce moment là ? La position du maire de Valenton n’est pas compréhensible. D’autant qu’il avait voté la délibération du Conseil départemental qui actait la vente du terrain. Depuis 2013 et l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête de l’association, nous n’avons cessé de nous ouvrir vers l’extérieur, de créer des synergies avec d’autres associations, d’autres communautés. Ce n’est pas un projet exclusivement pour les franco-turcs. Tout le monde sera le bienvenu», défend le président de l’association, Murat Cetinkaya.

Pour plusieurs membres du comité directeur de l’association, ce recours à l’ambassade de Turquie constitue une fâcheuse ingérence. Et les mêmes de rappeler que Metin Yavuz faisait partie de l’équipe ayant dirigé l’ACFT 94 avant d’être battue lors des élections internes, évoquant une vengeance de l’édile et un désaccord sur la stratégie de l’association de s’ouvrir aux non-turcs.

Une accusation que réfute le maire et conseiller départemental. «Plus jeune, j’ai côtoyé cette association et j’ai des origines turques dont je suis fier et que je ne renierai jamais. Mon opposition à ce projet n’a rien à voir avec cela. Cette association a été instrumentalisée politiquement par nos prédécesseurs qui leur ont octroyé un permis de construire à un moment opportun, à quelques semaines des élections, il n’est pas légitime de faire ce projet à cet endroit là, contre l’avis des maires nouvellement élus», estime-t-il.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Valenton : la construction du centre culturel franco-turc sur la sellette
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi