Faits divers | | 29/09
Réagir Par

Valenton: un jeune de 18 ans abattu alors qu’il regardait un match à la télévision

Valenton: un jeune de 18 ans abattu alors qu’il regardait un match à la télévision

Mardi soir, vers 22h40, un groupe d’une trentaine de jeunes suivaient une rencontre de football à la télévision dans une maison du centre-ville de Valenton lorsqu’un homme a fait irruption et a tiré à plusieurs reprises sur un garçon de 18 ans. Transportée à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, la victime est décédée.

Soirée football écourtée de manière dramatique dans un pavillon de Valenton où s’étaient réunis entre vingt et trente jeunes téléspectateurs. Le match de coupe d’Europe opposant Paris Saint-Germain à Manchester City avait dépassé l’heure de jeu lorsqu’un homme a pénétré dans la pièce où la rencontre était diffusée. Il a fait feu à plusieurs reprises sur l’un des participants. Le tireur a ensuite rapidement pris la fuite sur un scooter.

“Nos collègues sont partis du commissariat vers 22h30. Quand ils sont arrivés dans le pavillon, ils ont découvert des traces de sang et des gens en panique. Le gamin de 18 ans, touché a cinq reprises, a été transporté en urgence à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges où il a finalement été déclaré mort”, explique une source policière. Le jeune homme décédé avait 18 ans.

La fusillade s’est déroulée entre des personnes appartenant à la communauté des gens du voyage. “Des participants ont expliqué qu’ils connaissaient très bien le tireur”.

S’agit-il d’un règlement de comptes? L’affaire a été confiée au service départemental de la police judiciaire du Val-de-Marne.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , ,
Aucun commentaire pour Valenton: un jeune de 18 ans abattu alors qu’il regardait un match à la télévision
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi