Justice | | 28/10/2021
Réagir Par

Villecresnes : après le meurtre de Karlasa, la piste de l’accident fragilisée

Villecresnes : après le meurtre de Karlasa, la piste de l’accident fragilisée © Neydt

Âgée de 20 ans, Karlasa a été abattue dans la nuit de dimanche à lundi par son époux dans leur maison de Villecresnes. L’auteur du coup de feu fatal a expliqué qu’il s’agissait d’un accident mais les premiers éléments de l’enquête tendent à écarter cette thèse.

Lorsque les policiers du commissariat de Boissy-Saint-Léger sont entrés dans la maison, après avoir du défoncer la porte à l’aide d’un bélier, ils ont découvert au milieu d’une pièce une masse empaquetée. Il s’agissait du corps de Karlasa, 20 ans, abattue quelques heures auparavant par son époux, âgé de 25 ans. Celui-ci avait emballé son cadavre dans un film plastique et à l’aide de sacs poubelles.

Un peu plus tôt ce lundi, l’homme s’était rendu dans un commissariat parisien pour avouer le meurtre mais avait alors expliqué qu’il s’agissait d’un accident. “Il a expliqué qu’il y avait eu une dispute entre eux et que le coup de feu était d’origine accidentelle. Or, pour l’heure, les constatations que nous avons pu faire en autopsiant le corps de la défunte, remettent en question ses premières déclarations. Dans ce genre de situation, les mis en cause ont du mal à parler de ce qu’il s’est passé, d’autant qu’il est très jeune. Il lui faudra peut être plus de temps”, indique le parquet de Créteil.

L’homme doit être déferré cet après-midi et une information judiciaire va être ouverte.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Féminicide, Homicide conjugal, , , ,
Aucun commentaire pour Villecresnes : après le meurtre de Karlasa, la piste de l’accident fragilisée
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi