Politique locale | | 06/01
Réagir Par

Villecresnes : l’élection de Patrick Farcy validée par le tribunal administratif

Villecresnes : l’élection de Patrick Farcy validée par le tribunal administratif

Le tribunal administratif de Melun continue de plancher sur les contentieux électoraux des municipales 2020. A Villecresnes, une trentaine de requêtes identiques avaient été déposées par des partisans du maire-sortant, Gérard Guille (LR), pour contester la sincérité du scrutin qui a vu Patrick Farcy l’emporter. Les juges ont finalement validé l’élection de ce dernier.

Voilà vingt ans que les maires de Villecresnes échouent à se faire réélire pour un second mandat. Gérard Guille n’a pas échappé à cette série puisque les électeurs de la plus grande ville du Plateau briard (11 119 habitants) ont accordé leur préférence à la liste de Patrick Farcy, 1725 voix contre 1144 pour celle du sortant.

Par une requête reproduite par une trentaine de plaignants, les partisans de la liste de Gérard Guille avaient par la suite dénoncé des affichages sur des panneaux réservés aux associations, des drapeaux tricolores sur de la propagande électorale, des tractages hors délai ou la distribution de tracts auprès des 800 logements de la résidence Attily alors que le syndic l’avait refusé au maire-sortant. Les requérants souhaitaient par ailleurs que les comptes de campagne soient à nouveau vérifiés, au regard du volume de tracts utilisé par l’équipe du maire élu.

Le juge administratif a rejeté un à un ces griefs, estimant qu’ils n’étaient pas suffisamment étayés, et décidé, le 18 décembre dernier, de rejeter la demande d’annulation des élections municipales 2020 à Villecresnes.

Gérard Guille réfléchit à faire appel

«Honnêtement nous étions très sereins par rapport a ces recours. Nous avons eu un taux d’abstention inférieur à la moyenne départementale et il y avait un tel écart entre nos listes, que lorsque nous avons simulé une hausse de la participation électorale, cela n’avait pas d’influence sur le résultat. Pour la résidence d’Attily, nos deux listes y avaient des sympathisants donc nos tracts y ont circulé. Par ailleurs, nous avons fait notre plus mauvais score dans le bureau où vont voter ces habitants», commente Patrick Farcy.

«Quand on met tout nos arguments bout à bout et que l’on considère que près des trois quarts des électeurs n’ont pas voté pour l’équipe en place, le résultat de cette décision est inquiétant en terme démocratique. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour décider ou non de faire appel. Après ces premiers mois aux responsabilités, je constate que c’est la gauche qui a repris le pouvoir à Villecresnes. Ils ont installé des sans-papiers au Bois d’Auteuil que nous voulions réserver aux sportifs en vue des Jeux Olympiques et préparent l’accentuation de la production de logements sociaux alors que je n’avais autorisé la construction que d’une centaine au cours de mon mandat», réagit Gérard Guille.

«Je revendique toujours être sans étiquette. La position de la précédente équipe sur le logement social va coûter un million d’euros à la commune sur trois ans, la perte du droit de préemption et de notre contingent d’attribution. Nous sommes parvenus à garder les permis de construire. Sur la réquisition du Bois d’Auteuil, il était nécessaire de faire preuve de solidarité. Ce sont des femmes et des enfants sans abris qui sont pris en charge par Emmaüs Solidarité. Tout se passe bien», répond le maire.

Encore 34 affaire encore à trancher en Seine-et-Marne et Val-de-Marne

Selon les informations du greffe du tribunal administratif de Melun dont la juridiction s’étend aux communes du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne, 34 affaires liées au contentieux électoral 2020 restent à juger. Concernant les protestations électorales (25) non jugées à ce jour, il reste 12 affaires en Seine-et-Marne (Montereau-Fault-Yonne, Moret-Loing-et-Orvanne, Brie-Comte-Robert,  Vaires-sur-Marne, Thorigny-sur-Marne et Ozoir-la-Ferrière, 1 affaire pour chacune, Bussy-Saint-Georges, 4 affaires et Dammartin-en-Goële, 2 affaires), et 13 affaires en Val-de-Marne (Ivry-sur-Seine, Villejuif, Champigny-sur-Marne, Vitry-sur-Seine et Nogent-sur-Marne, 1 affaire pour chacune, Fresnes, Chennevières-sur-Marne, Arcueil et le Kremlin-Bicêtre, 2 affaires pour chacune).

Enfin il faut ajouter 9 recours déposés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (Le Perreux-sur-Marne, Saint-Mandé, Le Kremlin-Bicêtre, Montereau-Fault-Yonne, Bussy-Saint-Georges, Limeil-Brévannes, Melun et Créteil).

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Villecresnes : l’élection de Patrick Farcy validée par le tribunal administratif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi