Environnement | | 03/02
Réagir Par

Villejuif: la décharge illégale et le bidonville s’invitent au Conseil municipal

Villejuif: la décharge illégale et le bidonville s’invitent au Conseil municipal
Centres de vaccination à Villejuif : Voir la page

Ce n’était pas un point à l’ordre du jour du conseil municipal de ce mardi à Villejuif mais, interpellés par l’opposition, Pierre Garzon puis Nathalie Gandais se sont exprimés sur la situation de la décharge du fort de la Redoute près du parc des Hautes-Bruyères.

Au printemps 2021, il y aura un an qu’un bidonville s’est établi au pied du fort de la Redoute à Villejuif. En parallèle, une entreprise de décharge illégale s’est développée sur place et plusieurs milliers de tonnes de déchets industriels s’y accumulent. Les riverains, qui après plusieurs incendies, craignent pour leur sécurité, alertent régulièrement les élus, qui tentent d’obtenir une action du propriétaire des lieux, l’État.

La conseillère municipale d’opposition Christelle Esclangon, a décidé mardi soir d’interpeller le maire, en début de séance, pour demander des informations sur ce dossier. «Aujourd’hui, une catastrophe humaine et écologique sévit sous nos yeux aux portes de la ville, sur le site de la Redoute. Là-bas, un camp de roms s’est durablement installé et une décharge à ciel ouvert absolument monstrueuse le jouxte. C’est un véritable scandale écologique et économique qui grandit chaque jour sous nos yeux effarés. Nous savons que ce terrain n’appartient pas à la ville, et que vous n’êtes pas décisionnaire dans cette situation, mais nous sommes en attente d’une communication a minima de la part du maire et vice-président du conseil départemental. Nous ne pouvons plus nous taire et souhaitons qu’un point régulier nous soit fait en conseil municipal. Le préfet doit se saisir de ce dossier et faire en sorte que les approvisionnements quotidiens cessent. Exigeons le relogement de ces familles en détresse dans des conditions dignes et l’évacuation de la décharge. S’il faut manifester avec vous, nous sommes prêts a vous tendre la main parce que cela dépasse les clivages politiques.»

Pierre Garzon, après un rappel au règlement intérieur du conseil municipal, a pris quelques minutes pour résumer la situation actuelle, qui n’a guère évolué. «Cette situation est bien connue de vous même puisque vous étiez là lorsqu’il a fallu une intervention du préfet pour demander à Franck Le Bohellec de permettre à ces gens, qui crevaient de faim, d’être nourris. J’ai sollicité les services de l’État et le ministère de l’Intérieur à plusieurs reprises. Début septembre, une réunion a permis de rassembler tous les services de l’Etat. Nos collectivités (ville, territoire et département) et l’IGR ont alors rappelé leur exigences qu’une solution soit trouvée. Nous avons demandé que des effectifs de police nationale soient positionnés devant le fort pour empêcher l’accumulation de ces déchets (18 000 tonnes en septembre). Suite à deux référés, la justice a ordonné à l’État, l’évacuation du camp d’ici juin 2021 dans le respect conditions sanitaires. L’État est conscient que l’évacuation des déchets et la dépollution du site seront à sa charge».

Nathalie Gandais s’est également exprimée sur le sujet pour dénoncer l’inaction de l’État, tout en regrettant au passage, le manque d’activisme des populations riveraines. «Si le préfet ne veut pas mettre des forces de police à l’entrée de la décharge pour interrompre cette voyouterie, ce n’est pas moi qui vais aller me coucher en travers de la route. J’invite le chœur des pleureuse et des “y a qu’a faut qu’on” à se constituer en collectif de citoyens et à aller se mettre en travers de la route. Qui profite de cette organisation mafieuse ? Qui profite de la misère des habitants de ce bidonville qui en toute impunité fait travailler des enfants, fait travailler des personnes dans des conditions indignes ? Qui leur achète le produit de leur travail ? C’est un scandale terrible, d’ordre national et qui me préoccupe au-delà de l’inaction du préfet».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
28 commentaires pour Villejuif: la décharge illégale et le bidonville s’invitent au Conseil municipal
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi