Société | | 07/02
Réagir Par

Vincennes: des complotistes empêchent la conférence “Oser parler sexualité avec mon enfant”

Vincennes: des complotistes empêchent la conférence “Oser parler sexualité avec mon enfant”
Centres de vaccination à Vincennes : Voir la page

“Oser parler sexualité avec mon enfant”, tel était le thème d’une conférence organisée par la ville de Vincennes avec le réseau École des parents et des éducateurs d’Île-de-France (EPE-IDF), pour aider les parents à aborder ce sujet délicat avec la bonne distance et prévenir les problèmes qui s’y rattachent.

La conférence, qui devait se tenir en visio ce jeudi 4 février, s’inscrivait dans le cadre d’un cycle initié par la commune depuis onze ans pour aborder des problématiques aussi variées que le harcèlement scolaire, les addictions, les jeux vidéos, les réseaux sociaux, les troubles du comportement alimentaire, le sommeil, l’intimité, la communication bienveillante… à raison de 6 conférences par saison scolaire.

Le sujet qui devait être évoqué le 4 février n’a rien de nouveau et, depuis onze ans, la question de la sexualité a déjà fait l’objet de conférences organisées avec l’EPE-IDF, cette association d’éducation populaire qui existe depuis 1929. Mais ce 4 février, même en visio-conférence, la réunion a dû être annulée tant la pression sur l’intervenant est devenue intolérable.

“Dans les 48 heures qui ont précédé ce rendez-vous, des informations ont circulé, annonçant une série d’opérations, sur internet ou physiquement, prévues par des groupuscules déconnectés de la réalité, et visant à semer le trouble, à perturber l’ordre public et à répandre auprès des parents participants des idées nauséabondes – accusant notamment  intervenants et municipalité, dans des rapprochements odieux et la confusion mentale la plus abjecte, de favoriser la pédophilie”, dénonce la maire de la ville, Charlotte Libert-Albanel (UDI), dans un communiqué.

Cela a commencé par un torrent de messages sur Twitter et s’est poursuivi physiquement avec quelques affiches apposées dans la ville. Un site relayant les thèses complotistes et proches de Qanon a également repris le sujet. Des menaces ont aussi été adressées et l’affaire a pris de telles proportions qu’elle a eu raison de la réunion. “En raison du risque de concrétisation potentiellement violente des menaces reçues, et en lien avec les forces de police auprès desquelles des plaintes ont été déposées, il a été impossible de réunir les personnes prévues sur le lieu de captation, et donc d’assurer une diffusion sereine et dans des conditions techniques correctes de cette conférence”, indique la commune dont la maire regrette “cette dangereuse tentative d’entrave à la liberté d’expression par la diffusion de fausses informations et la manipulation complotiste” et condamne “les propos injurieux, diffamatoires et homophobes diffusés sur les réseaux sociaux, dont par ailleurs la responsabilité quant à la libre circulation sans modération de thèses conspirationnistes, d’insultes et de menaces est entière.”

Le député de la circonscription, Guillaume Gouffier-Cha (LREM), a également condamné “les propos injurieux et homophobes ainsi que les menaces qui ont conduit à annuler la conférence”.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
8 commentaires pour Vincennes: des complotistes empêchent la conférence “Oser parler sexualité avec mon enfant”
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi