Entreprendre | Val-de-Marne | 21/10
Réagir Par

Vincent Diot enlève la présidence de la Chambre des métiers du Val-de-Marne

Vincent Diot enlève la  présidence de la Chambre des métiers du Val-de-Marne © Linkedin Vincent D

C’est un petit séisme. A l’occasion des élections dans les chambres des métiers et de l’artisanat, la liste Fiers d’être artisan a remporté les huit départements d’Ile-de-France. Tête de liste en Val-de-Marne, Vincent Diot, artisan d’Alfortville, a ainsi été élu président de la Chambre des métiers du Val-de-Marne (CMA94) contre la présidente sortante Nicole Richard, qui représentait la liste La Voix des artisans.

Soutenue par sept fédérations professionnelles, la CPME (Confédération des PME), le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile), la FEP (Fédération des Entreprises de Propreté et Services Associés), la FFB (Fédération Française du Bâtiment), l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), la FFIE (Fédération Française des installateurs électriques) et le CNEC (Conseil National des Entreprises de Coiffure), la liste Fiers d’être artisan a renversé la table dans un certain nombre de départements, même si en face, la liste La Voix des Artisans, portée par l’U2P (Union des entreprises de proximité) reste majoritaire dans 9 régions sur 12. En Ile-de-France en tout cas, la razzia est totale.

En Val-de-Marne, c’est Vincent Diot, artisan d’Alfortville à la tête de l’Atelier Diot, entreprise de menuiserie spécialisée dans la fabrication de mobilier et d’agencement à Alfortville, qui a été élu. Il est par ailleurs membre du bureau de la FFB, via la Chambre des professionnels du bois. “Nous avons désormais la responsabilité d’être à la hauteur de cette confiance que vous nous avez témoigné, mais aussi de rassembler et réunir les artisans qui n’ont pas voté, les déçus ainsi que les opposants afin de créer une nouvelle dynamique pour que l’#artisanat est la place qu’il mérite”, a réagi le nouveau président sur Linkedin.

Sur leur profession de foi, les candidats de cette liste ont mis en avant 6 priorités : valoriser l’artisanat auprès du grand public, avec des salons, un label, des boutiques éphémères, encourager la formation, accompagner les professionnels aux nouveaux enjeux économiques et numériques, notamment en soutenant les circuits courts, le click and collect, les plateformes de référencement de l’artisanat, améliorer le quotidien avec notamment un guichet unique, accompagner dans la transmission, valoriser le fabriqué en France et lutter contre les concurrences déloyales, et encore se rapprocher des artisans.

En face, la liste La Voix des artisans était menée par Nicole Richard, coiffeuse, gérante du salon Reflets de Coiffure à Fontenay-sous-Bois, qui avait été élue à l’unanimité en succession de Jean-Louis Maître il y a 5 ans.

Lire :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Vincent Diot enlève la présidence de la Chambre des métiers du Val-de-Marne
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi