Education | | 24/06
Réagir Par

A Chennevières-sur-Marne, l’avenir s’éclaircit pour Foulematou, auxiliaire d’élèves handicapés menacée d’expulsion

A Chennevières-sur-Marne, l’avenir s’éclaircit pour Foulematou, auxiliaire d’élèves handicapés menacée d’expulsion

Foulematou a reçu un récépissé de la préfecture du Val-de-Marne et attend maintenant son titre de séjour. Il y a moins d’un mois, cette accompagnatrice d’enfants en situation de handicap (AESH) de l’école des Hauts de Chennevières était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire, ne pouvant justifier d’un temps plein. La situation reste en revanche bloquée pour Mame Laty, AESH à Villeneuve-Saint-Georges, qui vient de subir une triple peine en étant licenciée de l’Education nationale faute de papiers.

Installée en France depuis onze ans grâce à un titre de séjour “vie privée et familiale”, cette Guinéenne qui souffre d’importants problèmes de santé n’avait pas pu renouveler son titre de séjour, d’abord faute de rendez-vous disponible en préfecture, puis parce qu’on lui réclamait un revenu minimum au Smic alors que le statut actuel des AESH ne garantit pas de temps plein. C’est du reste l’une des revendications constantes de ces professionnels de l’accompagnement du handicap à l’école. Une quadrature du cercle vécue comme une double peine. Dans l’impasse, l’auxiliaire avait bénéficié du soutien de la communauté éducative avec lancement de pétition et manifestation il y a quelques semaines, pour sensibiliser à sa cause. Ce jeudi, Magalie Trarieux, déléguée FSU-SNUipp en charge des AESH a annoncé l’issue favorable de son dossier.

Lire : A Chennevières-sur-Marne, Foulematou, auxiliaire d’élèves handicapés, victime d’un système kafkaïen

“Notre collègue Foulematou a enfin pu obtenir son récépissé dans l’attente de son titre de séjour. La mobilisation initiée par RESF, le FSU- SNUipp et la CGT Éduc’action a largement contribué à collecter les plus de 1700 signatures sur la pétition, les mobilisations de terrain avec l’équipe de son école et les parents d’élèves, la médiatisation, en plus des interventions des élues de notre département Laurence Cohen, Mathilde Panot et Fatiha Aggoune ont eu raison de l’odieuse OQTF. Foulematou se joint à nous pour remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui ont contribué à cette victoire”, s’est réjouie la syndicaliste.

Triple peine pour une AESH de Villeneuve-Saint-Georges

Pour Mame Latty, AESH à Villeneuve-Saint-Georges et résidente depuis une dizaine d’années en France, conjointe d’un Français et mère de quatre enfants français, le bout du tunnel n’est en revanche pas encore en vue. Cette dernière vient même de subir une triple peine, licenciée par l’Education nationale faute de renouvellement de son titre de séjour. Le Réseau éducation sans frontière (RESF 94) vient de lancer une pétition en ligne pour la soutenir.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour A Chennevières-sur-Marne, l’avenir s’éclaircit pour Foulematou, auxiliaire d’élèves handicapés menacée d’expulsion
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi