Commerce | Ile-de-France | 10/11
Réagir Par

A Vincennes, le darkstore Getir veut améliorer son image avec des référents voisinage

A Vincennes, le darkstore Getir veut améliorer son image avec des référents voisinage © Getir

“On a pu faire quelques erreurs dans la manière de gérer nos relations avec le voisinage”, reconnaît Nicolas Musikas, nouveau directeur général France du réseau de darkstores Getir, qui a présenté ce mercredi de nouvelles initiatives depuis son entrepôt de Vincennes. La startup turque a pris postions sur la dalle Pompidou depuis septembre 2021.

Créée en 2015, la chaine de quick commerce compte un millier de salariés en France et une cinquantaine de dark stores dont la moitié dans la région parisienne. Mais ces lieux de stockage de produits qui peuvent être commandés sur internet et livrés en quelques minutes à domicile, sont la cible de critiques régulières de riverains pour cause de nuisances sonores et d’encombrement de l’espace public.

Pour chaque dark store de Getir en France, un “référent voisinage” a donc été désigné pour améliorer la relation avec les riverains. Un espace a également été aménagé pour accueillir les scooters et consigne a été donnée aux livreurs de pousser leur deux-roues jusqu’à la route avant de lancer le moteur. Pour compenser l’aspect peu convivial de ses échoppes sans rayons pour les clients, la société a par ailleurs installé des bornes pour commander sur place et non uniquement en ligne.

“C’est de l’affichage! J’y passe tous les jours et il n’y a pas un jour où je ne croise pas un livreur à scooter sur la dalle“, estime pourtant Laurent Coplet, porte-parole du collectif Vincennes au calme, “très remonté”.

La vice-présidente du syndicat des copropriétaires d’une résidence voisine, Marie-Louise Azzoug, reconnaît elle qu’il y a “du mieux” depuis quelques semaines. En octobre 2021, son syndicat avait assigné la société turque en justice pour “nuisances”. La procédure est “toujours en cours”, indique-t-elle.

L’entreprise propose aussi des paniers de denrées alimentaires à moitié prix pour les étudiants et indique distribuer ses invendus “deux fois par semaine” à des associations caritatives.

Pour mieux s’intégrer dans le paysage de la distribution, l’entreprise a rejoint la Fédération du commerce et de la distribution. Côté emploi, elle a annoncé fin mars avoir signé avec Pôle emploi Ile de France la signature de plus de 350 Contrats Initiative Emploi (CIE) et de la charte « Les entreprises s’engagent »

En juillet, une enquête publiée par Mediapart a néanmoins révélé que Getir s’était séparé à l’été 2021 de “plusieurs centaines de salariés” France sans recourir à un plan de licenciements. Le magazine professionnel de la distribution LSA a de son côté révélé début août que la société avait réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros en 2021 pour des pertes de 22,5 millions d’euros.

En France, le groupe est “dans une phase de consolidation”, indique le directeur général France, assurant que “le taux de fidélisation et le nombre de nouveaux clients progressent”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour A Vincennes, le darkstore Getir veut améliorer son image avec des référents voisinage

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.