Législatives | | 14/06/2022
Réagir Par

Abstention, retour de la gauche… soirée électorale des législatives tranquille à Choisy-le-Roi

Abstention, retour de la gauche… soirée électorale des législatives tranquille à Choisy-le-Roi

Le score massif de la Nupes dans la 2ème circo du Val-de-Marne (Créteil, Choisy-le-Roi, Orly) était largement attendu, au vu des résultats obtenus par Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. La France Insoumise ne s’y est du reste pas trompé en y plaçant sa secrétaire générale, Clémence Guetté. A Choisy, la soirée électorale a donc été tranquille, même si tout le monde se désole d’un score accablant : celui de l’abstention. Ambiance…

19h30 au bureau de vote n°1 de Choisy-le-Roi, dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville. En ce début de soirée, la chaleur persiste. Dans le parc de la mairie, les enfants jouent au ballon ou font des tours à vélo pendants que les parents discutent sur des bancs.

À une demi-heure de la fermeture des urnes, les derniers votants arrivent au compte-gouttes, sans se presser. Il faut dire qu’il n’y pas foule. Clémence, 19 ans, sort tout juste de l’isoloir. C’est son premier vote aux législatives : “Je pense que c’est un droit important d’aller voter”, explique-t-elle. Voter, oui, mais pour qui ? “Je ne me rappelle plus de son nom !”, avoue la jeune fille, un peu gênée. “Je ne sais pas trop me placer sur l’échiquier politique, je dirais que je suis un peu au centre. J’ai suivi mes parents. Ils m’ont dit d’élire quelqu’un proche de la ville, qui pourrait faire bouger les choses. Sur le bulletin, c’était le seul qui n’avait pas de photo !” explique la choiséenne.

“Les abstentionnistes n’ont pas le droit de se plaindre. Et comme j’aime me plaindre, je vote !”

“On devrait pénaliser ceux qui ne votent pas. Pour moi, les abstentionnistes n’ont pas le droit de se plaindre. Et comme j’aime me plaindre, je vote !”, commente avec assurance Elisa, 38 ans, malgré un enthousiasme limité pour les candidats en lice. “Ces présidentielles et ces législatives sont les premières élections de ma vie où j’arrive dans l’isoloir sans savoir pour qui voter”, confie-t-elle, caddie de courses à la main. “J’ai voté pour la Nupes car je pense qu’il faut contrebalancer Macron et son arrogance, mais j’ai peur de payer encore plus d’impôts. Je gagne bien ma vie, et j’en paye déjà beaucoup” résume cette comptable, mère de deux enfants. Son mari, lui, est resté à la maison. “Il pense que ça ne sert à rien. J’ai abandonné l’idée de le convaincre”, sourit-elle, fataliste.

20 heures : place au dépouillement. Huit volontaires se répartissent en deux équipes avant de se mettre à éplucher les votes par paquets de 100. Au total, 479 bulletins ont été glissés dans l’urne, pour 925 inscrits, soit une participation d’à peine plus de la moitié. A chaque table, deux dépouilleurs ouvrent et annoncent les bulletins de vote, tandis que leurs deux collègues inscrivent les scores sur une feuille. Tonino Panetta, maire (DVD) de Choisy et président du bureau de vote, supervise le tout, le regard tendu.

Une grosse heure plus tard, le verdict est rendu. Avec 172 voix, c’est Clémence Guetté (Nupes) qui arrive en tête de ce quartier résidentiel, devançant d’une courte tête Jean-François Mbaye (Ensemble) qui obtient 154 voix. Avec 58 et 51 voix, les candidats des Républicains et du Rassemblement National, Frédéric Druart et Antoine Ghaye, ne font pas le poids.

8 volontaires participent au dépouillement à Choisy-le-Roi.

“Ce score va refléter la tendance sur la ville. J’ai l’impression que l’abstention [48,2% sur ce bureau de vote, ndlr] a plutôt profité à la Nupes car ce bureau vote traditionnellement au centre-droit” analyse Tonino Panetta. “C’est génial ! Cela confirme que la Nupes peut gagner dans notre circonscription“, jubile Patrick Hervy (PCF). Je suis du quartier. Tout le monde dans ma rue est allé voter. Quand je vois le score de Clémence Guetté dans ce bureau de vote, cela signifie qu’elle a su capter aussi l’intérêt des classes moyennes. Un tel score reflète bien l’inquiétude du déclassement et la forte attente du rassemblement de la gauche parmi nos concitoyens”, estime l’ancien conseiller municipal.

En dehors des municipales et éventuellement des présidentielles, les gens ne s’intéressent pas à la politique”

Les uns après les autres, les présidents des 21 autres bureaux de vote de la ville arrivent avec les résultats dans une ambiance bon enfant de retrouvailles entre collègues de travail. Pour tous, l’un des points noirs de ce scrutin est l’abstention. Dans le quartier des Navigateurs, à peine 260 électeurs ont fait le déplacement sur 845 inscrits, soit un taux de participation de 30,8%, se désole Caroline, présidente de ce bureau. Rien de nouveau sous le soleil pour cette employée aux ressources humaines de la mairie, habitante du quartier depuis 20 ans. “Aux Navigateurs, il y a toujours eu beaucoup d’abstention, et plus qu’ailleurs dans la ville. Et encore, je trouve que cette année, plus de jeunes sont venus”, rappelle-t-elle. “Les gens, c’est pas leur truc les législatives, ils ne comprennent pas que c’est autant, voire plus important que les présidentielles. J’ai l’impression qu’ils votent un peu au hasard, qu’ils sont un peu désabusés. C’est un peu mon cas aussi…Et puis, Il n’y a pas eu de campagne, je n’ai pas vu les candidats venir dans le quartier“, ajoute-t-elle.

Dans les bureaux de vote du centre-ville, les résultats ne sont guère plus encourageants. Au bureau de vote de la salle des fêtes “Le Royal”, ils ne sont que 371 sur 869 (42,6%) a avoir glissé un bulletin dans l’urne. “On a bien vu qu’il y avait un manque d’intérêt pour les élections, surtout dans les villes comme Choisy. Les gens ne se sentent pas connectés, pas représentés par le pouvoir central. En dehors des municipales et éventuellement des présidentielles, les gens ne s’intéressent pas à la politique. Leurs préoccupations, c’est de vivre correctement et d’élever leurs enfants”, résume-t-elle.

Un score écrasant de la Nupes écrit dès la présidentielle

22h30, c’est l’heure de l’annonce officielle des résultats. Clémence Guetté arrive en tête avec 48,17% des suffrages dans la ville de Choisy- plus du double du député sortant Jean-François Mbaye, qui totalise 21,82% des votes. Au niveau de la circonscription, qui compte Choisy, Orly et une partie de Créteil, Clémence Guetté est aussi en tête avec 47,46% des voix, largement devant le député sortant Renaissance Jean-François Mbaye (22,98 %). Un score peu surprenant alors qu’au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait remporté 45,41% des voix contre 22,30% pour Emmanuel Macron. A l’instar des 7ème et 11ème circonscriptions à l’ouest du département, conquises par les marcheurs grâce aux voix de gauche en 2017, la seconde circonscription, longtemps tenue par le maire PS de Créteil Laurent Cathala, est en passe de revenir à gauche, dans les mains cette fois de la France Insoumise.

Lire : Résultats et analyse du 1er tour des législatives 2022 en Val-de-Marne

Dans cette ville dirigée par les communistes pendant plus de soixante ans, la petite dizaine de militants PCF présents dans le hall de la mairie exulte. Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional d’Île-de-France et membre du conseil national du PCF, voit les choses en grand. “La gauche peut gagner jusqu’à 6 circonscriptions sur 11 dans le Val-de-Marne. Nous avons la possibilité de rétablir l’histoire de ce département.” Tout en restant conscient que la partie n’est pas encore gagnée : “Nous allons tout faire cette semaine pour mobiliser les électeurs et faire en sorte que Clémence Guetté passe la barre des 50%.”

Au centre et à droite, on ne feint pas la surprise. “Que la Nupes arrive en tête, c’était pour moi une évidence. Ce que je ne supporte pas, c’est le parachutage, qu’il vienne de droite ou de gauche. Je trouve que ça montre qu’on ne respecte pas les élus locaux”, commente Danielle Gaulier, élue Modem à la mairie. L’adjointe au développement économique veut malgré tout y croire. “Pour moi, la gauche a fait le plein de réserves de voix. Je ne suis ni surprise ni inquiète. À nous de nous mobiliser pour le deuxième tour !”

Après les félicitations républicaines de rigueur, Tonino Panetta, maire LR qui a joué en équipe avec la tête de liste EELV pour emporter la ville en 2020, appelle à voter Jean-François Mbaye, rappelant qu’il habite Créteil depuis 20 ans, “contrairement aux VRP de la politique qui ont fait Nord, Sud, Est et Ouest pour se faire élire.” “Rien que pour cette raison, je voterai pour lui”, enjoint l’édile.

Résultats de la 2ème circonscription au 1er tour

Liste des candidatsNuancesVoix% Inscrits% ExprimésElu(e)
Mme Clémence GUETTÉNUP12 44018,8247,46Ballotage*
M. Jean François MBAYEENS6 0249,1122,98Ballotage*
M. Antoine GHAYERN2 7924,2210,65Non
M. Frédéric DRUARTLR1 7132,596,53Non
Mme Eloïse LAVALREC8941,353,41Non
Mme Coline LARDEUXRDG8041,223,07Non
Mme Céline SUINECO4520,681,72Non
Mme Josefa TORRESDXG3240,491,24Non
Mme Salika AMARADIV3180,481,21Non
Mme Françoise ROUSSELDXG2450,370,93Non
M. Taieb BOURIACHIDIV2080,310,79Non
Mme Elsa DERANSARTDVG00,000,00Non

*Ballotage : le candidat peut accéder au 2d tour s’il le souhaite.

Nombre% Inscrits% Votants
Inscrits66 102
Abstentions39 25259,38
Votants26 85040,62
Blancs4500,681,68
Nuls1860,280,69
Exprimés26 21439,6697,63
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Abstention, retour de la gauche… soirée électorale des législatives tranquille à Choisy-le-Roi

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.