Education | | 15/09
Réagir Par

Alfortville : faute de place en classe, des élèves du collège Barbusse restent debout

Alfortville : faute de place en classe, des élèves du collège Barbusse restent debout © Fb

A deux reprises déjà depuis la rentrée, les enseignants du collège Henri-Barbusse à Alfortville se sont mis en grève pour dénoncer la surcharge des classes de sixième et de troisième. Dans des salles de classes prévues pour trente personnes maximum, il n’y a plus assez de place.

La situation est devenue ubuesque au collège Henri-Barbusse d’Alfortville. “En faisant entrer sa classe de 3e dans sa salle ce matin, notre collègue de français en poste à Barbusse a constaté qu’il y avait bien plus d’élèves que de tables et de chaises. Avec 30 élèves en 6e, deux ULIS (dispositifs collectifs de scolarisation d’élèves en situation de handicap), deux AESH (accompagnant d’élèves en situation de handicap) et elle-même, cela faisait 35 personnes dans une salle pouvant en accueillir 28 au maximum”, ont témoigné des enseignants dans un texte relayé par le syndicat Snes-FSU Val-de-Marne. Dans l’impossibilité de faire cours, l’enseignante s’est signalée à la direction. La situation n’étant guère meilleure dans les petites salles de ce vieil établissement, tous les profs sont sortis dans la cour avec leurs élèves en signe de protestation.

La direction académique accorde 12 heures supplémentaires

Depuis, des chaises et des tables ont été ajoutées, “Mais il était impossible de circuler. Que faire en cas d’alerte incendie, de danger grave et imminent ? “, questionne le syndicat. L’équipe enseignante a également été reçue en audience à la direction académique qui a accordé douze heures à répartir pour soulager les cours en créant des demi-groupes. Mais cela n’a pas calmé le jeu. Les enseignants réclament l’ouverture de deux classes, en 6ème et en 3ème, soit 29 heures supplémentaire par classe.

Pour maintenir la pression, les parents d’élèves de la FCPE de leur côté ont organisé ce jeudi matin une manifestation devant l’établissement et prévoient de participer à un rassemblement départemental cet après-midi devant le rectorat, à la veille du comité technique spécial (CTSD) sur les collèges et lycées où doivent être abordées les situations urgentes dans les établissement du second degré en Val-de-Marne. “Il y a eu une grève le lundi de la rentrée puis jeudi dernier. Les parents commencent à se réveiller et à rejoindre le mouvement”, indique Patricia Bortalis de la FCPE Barbusse.

Sollicitée, la direction académique ne souhaite pas communiquer en amont du CTSD de ce jeudi après-midi.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Alfortville : faute de place en classe, des élèves du collège Barbusse restent debout

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.