Education | | 10/03
Réagir Par

Arcueil: mobilisation contre des fermetures de classe au collège Dulcie September

Arcueil: mobilisation contre des fermetures de classe au collège Dulcie September

Parents et enseignants du collège Dulcie September d’Arcueil organisaient un rassemblement devant l’établissement ce jeudi 10 mars à 8h50 pour protester contre la fermeture de 3 classes à la rentrée 2022.

Dans une pétition déposée sur Change.org, la fédération de parents d’élèves FCPE, des enseignants et des élus dénoncent la suppression de 3 classes en 6ème, 5ème et 3ème, ainsi que de 2 postes d’enseignants, résultant du changement de catégorie sociale du collège. Ces derniers sont en effet classés en catégories en fonction du profil des familles des élèves de 6ème (plus ou moins favorisées, de nationalité étrangère…), du taux d’élèves arrivant avec une année de retard au collège, mais aussi du taux d’accès en seconde générale, du nombre de langues vivantes, du classement ou non en réseau d’éducation prioritaire… “Notre collège s’insère dans une commune où les inégalités sociales sont très marquées et où l’individualisation des apprentissages, la lutte contre le décrochage scolaire et l’obtention du DNB demeurent des défis quotidiens”, insistent les pétitionnaires.

“A près de 28-29 élèves /classe, il ne sera plus possible de donner une chance à chaque élève, quelle que soit son origine sociale, quel que soit son niveau scolaire, dans des conditions de scolarisation apaisées, en accord avec les valeurs de notre République”, estiment les pétitionnaires qui exigent le maintien des 29 classes du collège.

Une audience est prévue par la direction académique de Créteil le mardi 15 mars.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Arcueil: mobilisation contre des fermetures de classe au collège Dulcie September
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi