Transports | Val-de-Marne | 14/02
Réagir Par

Bilan du baromètre des villes cyclables en Val-de-Marne: quelques villes montrent la voie

Bilan du baromètre des villes cyclables en Val-de-Marne: quelques villes montrent la voie

5 600 réponses en Val-de-Marne, soit le double de 2019, la participation au baromètre des villes cyclables 2021, organisée par la Fédération des usagers de bicyclettes (Fub) a connu un franc succès cet automne, reflétant l’engouement des habitants pour ce nouveau mode de transports et le relais actif des associations d’usagers pour enrichir cet outil d’évaluation. Le bilan est contrasté dans le département. Analyse avec Partage ta rue Val-de-Marne.

Pour rappel, il faut 50 réponses dans une même ville pour que celles-ci soient jugées significatives et que le baromètre publie les indicateurs relatifs à la commune. Le questionnaire explore le ressenti général de l’utilisateur, la sécurité, le confort, l’importance accordée au vélo dans la commune, ou encore les dispositifs de stationnement et de services vélo qui sont proposés. Chacun était aussi invité à partager les gros points noirs.

Dans le Val-de-Marne, presque toutes les villes ont obtenu plus de 50 réponses sauf Ablon-sur-Seine et Orly. Il est vrai que le questionnaire a bénéficié du relais actif de nombreuses associations cyclistes comme Partage ta rue 94 à l’échelle du département, Le Nez au vent à Marolles-en-Brie, Sucy Environnement et Transition à Sucy-en-Brie, Vincennes à Vélo, Fontenay à Vélo, Mieux se déplacer à bicyclette (MDB) à Maisons-Alfort – Alfortville, MDB Nogent-sur-Marne – Le Perreux-sur-Marne, MDB Ivry-sur-Seine Vitry-sur-Seine et Choisy-le-Roi, Place au vélo Saint-Maur-des-Fossés, Val-de-Bièvre Vélo, Paris en Selle Paris-Est-Marne-et-Bois (PEMB) et encore Paris en selle Val-de-Marne Est.

Voir la carte de façon dynamique

Le premier constat, dresse Partage ta rue 94 dans son analyse, est le peu de villes classées favorables dans la région (en vert sur la carte). Le Val-de-Marne ne déroge pas à la règle avec une seule ville verte, Bonneuil-sur-Marne. Globalement, le ressenti s’améliore dans la majorité des communes du département, même s’il régresse dans une quinzaine de communes.

Infographie Partage ta rue

“Dans le cas de Bonneuil, la ville bénéficie depuis plusieurs années de deux grands axes équipés par le conseil départemental du Val-de-Marne de pistes cyclables protégées : la D19 d’une part, l’axe D1-D10-D130 d’autre part. La ville a aussi instauré une zone 20 dans le centre ancien qui contribue à pacifier la circulation. Ces dernières années, deux axes supplémentaires ont été aménagés : une voie verte le long de la D101 reliant Bonneuil à Limeil Brévannes et une piste cyclable bidirectionnelle sur l’axe formé par l’avenue deVerdun et la rue d’Oradour. Malgré des coupures urbaines – voie rapide D406, voies ferrées, Marne, port de Bonneuil – ces aménagements expliquent que la ville soit bien notée par les cyclistes”, explique l’association.

Piste cyclable récente à Bonneuil sur Marne (av. d’Oradour) Crédit : Partage ta rue 94

Résultats encourageants aussi à Charenton-le-Pont, en jaune clair, qui a récemment adopté à l’unanimité de son conseil un ambitieux plan vélo. Partage ta rue note aussi l’amélioration de la piste cyclable de la
D6, et l’ouverture d’une nouvelle piste cyclable sur le pont Mandela reliant la ville à Ivry. En jaune clair également, les villes voisines de Vincennes, Saint-Mandé, mais aussi plusieurs communes du plateau briard (Marolles-en-Brie, Santeny et La Queue-en-Brie) ou encore Gentilly. Autant de communes où les cyclistes font état d’un bon “confort” de circulation, même si le stationnement pêche parfois.

A l’opposé six villes sont classées très défavorablement : Le Kremlin-Bicêtre, L’Haÿ-les-Roses, Villeneuve-Saint-Georges, Chennevières-sur-Marne, Ormesson-sur-Marne et Villiers-sur-Marne. “Dans les villes classées “très défavorables” par les usagers, la présence du Kremlin Bicêtre s’explique
en partie par l’arbitrage de la ville défavorable à la coronapiste de la D7 qui, aux portes de Paris, était la plus fréquentée du département. Deux communes, Ormesson sur Marne et Chennevières-sur-Marne, sont voisines dans le bas du classement comme dans la géographie. Cela peut résulter de
l’insuffisance des aménagements cyclables dans un contexte très routier (D111 dans Ormesson, D233 dans Ormesson vers Sucy, D4 dans Chennevières, pont de Chennevières, montée vers le coteau par la D123 dans Chennevières). Enfin, la note de Villeneuve St Georges tient en partie à la géographie physique (coteau, Seine, Yerres) et aux autres coupures urbaines (voies ferrées, D6), mais les usagers ont dû aussi tenir compte de la discontinuité des aménagements cyclables dans les passages clés (franchissement du coteau, passage au-dessus de la gare de triage, débouché du pont de Villeneuve St Georges, piste de la D6 non connectée au réseau viaire) et de l’état moyen de certains d’entre eux (par exemple en rive droite de Seine)”,
analyse Partage ta rue.

La suppression d’autres coronapistes, notamment à Créteil, a été particulièrement peu appréciée des usagers.

Voir l’analyse complète de Partage ta rue

Voir le détail du baromètre en cliquant ville par ville pour obtenir les détails

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Bilan du baromètre des villes cyclables en Val-de-Marne: quelques villes montrent la voie
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi