Logements | | 22/06
Réagir Par

Bobigny: l’OPH porte plainte après le sabotage de 9 ascenseurs le jour du 2ème tour

Bobigny: l’OPH porte plainte après le sabotage de 9 ascenseurs le jour du 2ème tour

L’Office public de l’habitat (OPH) de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a déposé une plainte contre X mardi pour dégradations volontaires commises dans neuf ascenseurs des cités Allende et Chemin Vert.

Dimanche vers 16h30, en pleine journée du 2ème tour des élections législatives, certains habitants du 21, 23, 25 avenue Salvador Allende et du 4 et 6 rue du Chemin Vert à Bobigny ont eu la fâcheuse surprise de voir leurs ascenseurs en panne. 

Pannes suspectes

Neuf des dix ascenseurs sont tombés en panne”, indique Sébastien Jolis, le directeur de l’Office public de l’habitat (OPH) de Bobigny, qui précise que le 10ème étaient déjà à l’arrêt depuis un certain temps. “Mais que ces neuf là rencontrent le même problème à quelques heures d’intervalle en pleine journée électorale… je ne peux pas croire à une coïncidence. C’est pour cela qu’on porté plainte contre X“, explique-t-il. La plainte a été déposée ce mardi au commissariat de Bobigny.

Bien sûr qu’on peut se poser la question“, renchérit Ghislaine, 75 ans, une habitante du 21, avenue Salvador Allende. “Les tours font 18 étages, alors forcément on peut se retrouver coincé.” Pour sa part, elle a constaté la panne en rentrant chez elle cet après-midi.

Deux locataires bloqués pendant une demi-heure

Autre indice d’un acte de sabotage volontaire, le même procédé a été utilisé à chaque fois. “Selon les techniciens, le système de sécurité a été touché à chaque fois ce qui a pour effet d’arrêter automatiquement le fonctionnement des ascenseurs“, précise Sébastien Jolis. 

Le jour même de l’”incident”, l’OPH de Bobigny a diffusé un communiqué pointant “un sabotage pour entraver le vote des locataires.”

Conséquence de la panne, deux locataires se sont retrouvés bloqués dans l’ascenseur pendant une demi-heure environ. “Heureusement nos équipes ont pu intervenir très rapidement”, souligne le directeur de l’OPH de Bobigny.

Raquel Garrido avait relayé dans la soirée le communiqué avec ce commentaire “Quand la participation augmente à Bobigny, comme par hasard les vandales s’en prennent aux ascenseurs… Faut vraiment avoir peur du peuple pour faire ça !”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Bobigny: l’OPH porte plainte après le sabotage de 9 ascenseurs le jour du 2ème tour
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi