Société | Seine-Saint-Denis | 04/10
Réagir Par

Briser le tabou de la discrimination des personnes âgées homosexuelles

Briser le tabou de la discrimination des personnes âgées homosexuelles © Gerd Altmann

Alors que de nombreuses initiatives sont à l’œuvre pour lutter contre les discriminations relatives à la sexualité chez les jeunes, celles dont souffrent les personnes âgées homosexuelles, sous-accueillies en Ehpad par exemple, restent dans l’angle mort. Dans le cadre de la Semaine bleue, une conférence s’attaque à ce qui reste un tabou.

“Nous nous sommes rendu compte que peu de couples homosexuels étaient accueillis en Ehpad”, constate Isma Zalambani, coordinatrice du pôle prévention et projets au sein de la direction de l’autonomie du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. “Cette thématique n’est pas travaillée dans les établissements médico-sociaux et il y a encore des amalgames entre homosexualité et sida. Il y a à la fois des discriminations en établissement et dans l’aide à domicile.” Résultat : des personnes qui n’osent pas faire état de leur homosexualité, de peur d’être stigmatisées, par les soignants ou les autres pensionnaires. Et pour ceux qui ne s’en cachent pas, ils se font plus souvent refuser l’admission, sous un autre prétexte.

“Il y a un gros travail de sensibilisation à faire pour changer le regard“, poursuit Isma Zalambani qui insiste par ailleurs sur l’isolement plus fréquent des personnes homosexuelles âgées qui n’ont le plus souvent pas eu d’enfants. Concernant les personnes séropositives, la discrimination est encore plus importante en raison de méconnaissances sur les facteurs de transmission. Un obstacle pour la prise en charge.

C’est suite à la création de l’Observatoire départemental des discriminations, créé en 2019, et d’une caravane de sensibilisation déambulant dans les villes, que la coordinatrice confie avoir identifié cette problématique, grâce à des retours d’expérience confirmés par des études et constats d’autres associations et de la Défenseure des droits. “Nous commençons des formations sur le respect du droit à la vie intime dans les établissements et souhaitons également mettre en place des échanges avec le grand public pour lever les tabous et que les gens puissent évoluer”, motive Isma Zalambani.

C’est dans ce contexte que le département organise une table-ronde sur le sujet à l’occasion de la Semaine bleue, dédiée aux seniors. Y interviendront un cadre de santé en Ehpad, Laurent Garcia, pour témoigner sur des situations de discrimination observées, Caroline Roussel Baclet, cheffe de projets et de recherche au sein du Gérontopôle d’Île-de-France (GEROND’IF), qui interviendra sur l’historique et l’évolution des regards et des mentalités, Stéphane Sauvé, fondateur de l’association « Les Audacieuses & les Audacieux » qui milite pour la création d’un habitat partagé pour le public homosexuel en Seine-Saint-Denis, Edouard Prono, directeur de l’EHPAD La Seigneurie à Pantin et représentant du Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA), qui s’exprimera sur la sensibilisation des soignants, des personnels et des familles, et Isma Zalambani qui présentera le travail du département autour des discriminations.

La conférence se tient à l’Ehpad Les Quatre Saisons à Bagnolet à 14 heures.
Voir le programme complet de la Semaine bleue en Seine-Saint-Denis

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Briser le tabou de la discrimination des personnes âgées homosexuelles

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.