Société | | 28/02
Réagir Par

Cachan: la démolition imminente de l’immeuble en péril inquiète les copropriétaires

Cachan: la démolition imminente de l’immeuble en péril inquiète les copropriétaires

“La dégradation du bâti est continue, progressive et évolue défavorablement”, c’est ainsi que le bureau d’étude technique chargé par la mairie de Cachan de contrôler le bâtiment du 3 rue Cousté, évacué en urgence le 6 avril dernier, a conclu son dernier rapport. La municipalité craint l’effondrement et veut procéder à une démolition rapide. Les copropriétaires s’alarment de ce timing alors qu’ils ont commencé à discuter avec des promoteurs.

Ce n’est plus qu’une question de semaines. L’immeuble situé du 3 rue Cousté, sous étroite surveillance depuis onze mois, s’apprête à être démoli. La mairie de Cachan veut éviter l’effondrement de cette copropriété sinistrée.

Depuis la prise de l’arrêté de péril extraordinaire et l’évacuation en catastrophe de ses habitants, le 6 avril 2021, un expert a prescrit la mise en sécurité et le contrôle de l’immeuble par un bureau d’études techniques. “Depuis novembre, le suivi est devenu plus régulier du fait de la fragilisation du site. L’étaiement a dû être renforcé à plusieurs reprises. L’évolution de la dégradation du bâtiment est continue, progressive et défavorable. Il y a un enjeu de sécurité publique pour la ville. La démolition est inéluctable”, explique Céline Di Mercurio, adjointe en charge de l’habitat. Par ailleurs, la ville signale que le bâtiment n’est plus assuré depuis le 1er janvier.

Pour ne rien arranger, le syndic Foncia s’est retiré de la copropriété en août dernier, face au poids des dépenses nécessaires pour procéder aux travaux de réhabilitation du bâtiment. Les copropriétaires ont obtenu une victoire en justice mais n’ont pas récupéré les sommes conséquentes nécessaires. Un mandataire judiciaire a été nommé par le tribunal.

Les copropriétaires espèrent revendre aux promoteurs

Pressentant l’impasse, certains copropriétaires ont tenté de trouver des solutions pour ne pas tout perdre. “Comme nous n’avions pas les moyens de financer une réhabilitation, nous nous sommes rapprochés d’un conseiller en immobilier pour qu’il prenne contact avec des promoteurs et que nous arrivions à vendre. Plusieurs ont manifesté leur intérêt et le service urbanisme de la mairie ainsi que le cabinet du maire en ont été informés”, explique Sandrine Fratoni, hébergée depuis un an avec son enfant chez sa mère.

La semaine dernière, l’annonce de la mairie au mandataire judiciaire de son intention de démolir a été vécue comme une claque. “Ils prétendent qu’ils ne savaient pas que nous avions l’intention de vendre, ni avoir eu connaissance de l’intérêt de promoteurs. Pour eux, nous sommes de méchants irresponsables qui ne s’occupent pas de leur immeuble en péril. Pourquoi avoir attendu de si longs mois s’il y avait urgence ?”, questionne la copropriétaire qui soupçonne la ville de souhaiter récupérer cette emprise alors qu’elle dispose juste à côté d’un bâtiment délabré où un projet de reconversion en tiers lieux est prévu.

Une visée que dément l’adjointe au logement, Céline Di Mercurio. “C’est une parcelle privée, elle appartient aux copropriétaires et nous ne sommes pas opposés à ce qu’ils soient à l’initiative d’un projet. Par ailleurs, nous étudierons le cas échéant nos règles d’urbanisme pour être les plus facilitateurs possibles. Un promoteur a bien pris rendez-vous. Aujourd’hui, ce qui ressort de nos échanges avec le mandataire judiciaire, c’est qu’il n’y a pas d’accord entre les divers copropriétaires sur ce qu’ils veulent faire de ce bâtiment”, réagit-elle.

Une rencontre en présence de la maire, Hélène de Comarmond, est prévue courant mars pour faire un point de situation. La mairie compte solliciter l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour obtenir des crédits exceptionnels.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , , Urbanisme et Cadre de vie
Aucun commentaire pour Cachan: la démolition imminente de l’immeuble en péril inquiète les copropriétaires
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi