Mouvement social | | 20/04
Réagir Par

Cachan : une chaîne humaine contre des suppressions de classe

Cachan : une chaîne humaine contre des suppressions de classe © FCPE Cachan

Grande chaîne humaine puis cortège à travers les rues de la ville. La FCPE de Cachan a organisé ce mardi après-midi une manifestation pour protester contre les mesures de la carte scolaire 2022 en ville.

Parents d’élèves, enseignants et élus se s’étaient donnés rendez-vous ce mardi à 17 heures devant le collège Victor Hugo de Cachan pour former une chaîne humaine et interpeller le services de l’éducation nationale en Val-de-Marne sur la question des moyens alloués aux établissements de la ville, et plus globalement du département. “Suppression de classes, classes surchargées à plus de 30 élèves, suppression de postes fixe d’enseignant et d’assistant d’éducation, manque de remplaçants, assistants d’éducation et d’accompagnants d’élèves en situation de handicap, le rectorat de Créteil refuse de nous entendre, montrons lui que nous pouvons nous mobiliser pour l’avenir des jeunes”, motivait la FCPE locale, organisatrice de la manifestation.

Depuis deux mois et la connaissance des premières pistes étudiées par le rectorat pour l’élaboration de carte scolaire 2022-2023, la mobilisation a démarré dans ce collège longtemps considéré comme à mi-chemin entre la zone banale et la zone d’éducation prioritaire. Jusqu’à maintenant, il disposait de cinq classes de sixième mais une classe pourrait être supprimée de même qu’un poste d’enseignant. Une pétition a été lancée et a recueilli plus de 800 signatures. D’autres parents d’élèves et enseignants de la ville ont souhaité faire cause commune pour dénoncer les dysfonctionnements constatés dans leur établissement comme l’absence d’infirmières scolaires au lycée de Cachan, les classes sans profs dans les écoles ou encore des pénuries de direction en maternelle.

Ailleurs dans le Val-de-Marne, la mobilisation se poursuit

Ce jeudi, le collectif des parents d’élèves de Vitry-sur-Seine avait aussi prévu une nouvelle occupation des bureaux de direction d’école. L’inspection académique a demandé aux directeurs et directrices de fermer leurs bureaux pour éviter les intrusions. Le collectif compte tout de même mener des actions. Des occupations simultanées ont été organisées vendredi dernier, à Alfortville, Vitry sur Seine, Villejuif et Cachan pour exiger un plan d’urgence pour les écoles du Val de Marne. “Depuis la rentrée scolaire, ce sont plus de 6200 heures d’absences non remplacées déclarées sur notre plateforme ouyapacours pour notre département. Un chiffre bien en dessous de la réalité car tous les parents ne déclarent pas les absences non remplacées de leurs enfants ! Alors aujourd’hui à l’occasion d’une audience, les parents en colère ont décidé d’occuper les bureaux de la DSDEN !”, relate la FCPE du Val-de-Marne.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Cachan : une chaîne humaine contre des suppressions de classe
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi