Logements | Val-de-Marne | 16/11/2022
Réagir Par

Encadrement des loyers : 11 villes du Grand-Orly Seine Bièvre repartent à l’attaque

Encadrement des loyers : 11 villes du Grand-Orly Seine Bièvre repartent à l’attaque © Fb

L’intercommunalité Grand-Orly Seine Bièvre n’a pas dit son dernier mot concernant l’encadrement des loyers, qui s’apprête à déposer un troisième dossier de candidature pour 11 communes adhérentes, à la faveur de la loi 3DS. Explications.

La loi 3DS de février 2022 a en effet prolongé de trois ans cet outil qui fixe un loyer de référence dans les zones tendues pour éviter les hausses brutales. Les 11 villes concernées*, dont beaucoup s’apprêtent à accueillir des nouvelles gares du Grand Paris Express (lignes 14 et 15 sud) et connaissent d’importantes mutations urbaines, s’inquiètent d’un enchérissement trop important du foncier.

*Liste des 11 communes adhérentes incluses dans le périmètre : Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Orly, Villejuif et Vitry-sur-Seine.

“Aujourd’hui, la barre des 11 ans d’attente en moyenne pour obtenir un logement social vient d’être passée dans la métropole du Grand Paris. Il y a donc des familles aux revenus modestes qui se logent dans le parc privé et subissent des loyers en augmentation. C’est inacceptable et intolérable. Il est de notre responsabilité de contrecarrer ce phénomène, non pas par une réponse de sanction mais par une réponse logique. Nous ne partons pas à la chasse aux propriétaires mais il y un impératif de lutte contre la cherté du logement de façon immédiate”, motive Michel Leprêtre, président PCF de l’intercommunalité.

Pour les élus des 11 communes candidates, il est urgent d’agir. “Les habitants des classes populaires doivent pouvoir bénéficier de ces nouvelles infrastructures et ne pas être relégués en périphérie du Grand Paris. Plus nous attendons et plus le loyer de référence augmente. Nous constatons une évolution constante des prix dans nos communes, notamment autour des quartiers de gares. Il faut agir vite”, abonde Hélène De Comarmond, maire PS de Cachan. Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre partage. “Il faut ajouter de la raison là où il n’y en a plus, notamment dans l’actualisation des loyers. Dans un contexte de crise du logement, le marché ne s’auto-régule plus. Nous devons faire prévaloir l’intérêt général”.

Econduit il y a quelques mois alors qu’une partie des villes qui avaient souscrit au projet y avaient finalement renoncé, le territoire repart ainsi à l’attaque, espérant avoir gain de cause comme ses voisins de Seine-Saint-Denis, Plaine Commune et Est Ensemble.

Dans le territoire, toutes les villes n’ont pas souscrit à cette option, craignant que ces contraintes ne découragent les propriétaires d’investir dans la rénovation des biens et de lutter contre l’habitat insalubre et les passoires énergétiques. Sur ce sujet, le Grand-Orly Seine Bièvre prévoit de signer une convention avec le SIFAE (société commune à Action Logement et à l’Établissement public foncier d’Île-de-France) pour la mise en œuvre d’opération de “traitement de zones pavillonnaires dégradées” intégrant la requalification d’îlots insalubres et/ou exploités par des marchands de sommeil, ainsi que la production de logements sociaux ou intermédiaires.

Manifestation le 6 décembre

Les élus appellent par ailleurs à manifester pour le logement le 6 décembre prochain à 18h30 devant le ministère de Logement, “pour un habitat d’utilité publique, social, économique et écologique”. Les deux revendications principales : l’obligation de construction d’un minimum de 30% de logements sociaux dans les nouvelles opérations immobilières, en particulier autour des quartiers des nouvelles gares du Grand Paris Express, et des financements d’Etat pour répondre aux enjeux de rénovation énergétique des logements sociaux et l’utilisation de matériaux biosourcés.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Encadrement des loyers : 11 villes du Grand-Orly Seine Bièvre repartent à l’attaque

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.